Insolite

Côte-d'Or : des artistes de rue repeignent une ancienne carrière à Villars-Fontaine

Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne dimanche 21 août 2016 à 18:41

Les graffeurs s'attaquent à la roche à bord de nacelles élévatrices!
Les graffeurs s'attaquent à la roche à bord de nacelles élévatrices! © Radio France - Thomas Nougaillon

Cette semaine, c'est la sixième édition du festival "street art on the roc" de Villars-Fontaine, petit village de 140 habitants près de Nuits-Saint-Georges.

Le festival "street art on the roc" rassemble six graffeurs venus de toute la France. Leur mission : réaliser, sous les yeux du public, de gigantesques fresques sur les parois d'une ancienne carrière désaffectée ! Les murs de pierre sont haut de plus de douze mètres. Ce festival a commencé ce dimanche 21 août, il dure sept jours. À terme le maire de Villars-Fontaine, Pierre Lignier, veut faire de cette carrière l’un des hauts lieux de spectacle en Bourgogne-Franche-Comté ! Un projet artistique et culturel un peu fou qui bénéficie néanmoins d'un soutien de poids, l'association des Climats de Bourgogne.

Pierre Lignier, le maire, explique la genèse du projet

Pour peindre, les artistes sont juchés dans des nacelles élévatrices. Ils ont quelques jours pour terminer leurs oeuvres.

L'un des six artistes présents cette semaine à Villars-Fontaine - Radio France
L'un des six artistes présents cette semaine à Villars-Fontaine © Radio France - Thomas Nougaillon
Franck Noto, alias "Zest" vient de Montpellier - Radio France
Franck Noto, alias "Zest" vient de Montpellier © Radio France - Thomas Nougaillon

Outre ces artistes, toute la semaine à Villars-Fontaine le village propose des expositions, des concerts, des soirées oenologiques et folkloriques ou encore du cinéma en plein air. Et en fin de semaine est organisé un grand spectacle son et lumière.

Bon à savoir, vous pouvez vous garer à l'intérieur de l’ancienne carrière et sur place vous trouverez une buvette et de la petite restauration. Coût de cette grande manifestation culturelle : 130.000 euros. Cette somme comprend la sécurisation de l'ancienne carrière pour le public ou encore le cachet des artistes. Elle est financée en partie par le conseil départemental et le conseil régional mais surtout par de très nombreux sponsors.