Insolite

Côtes d’Armor : comme Obélix, il déplace deux menhirs de son champ!

Par Johan Moison, France Bleu Breizh Izel mardi 8 septembre 2015 à 7:18

Les deux menhirs ont été retirés de leur base à l'aide d'une pelleteuse
Les deux menhirs ont été retirés de leur base à l'aide d'une pelleteuse - Johan Moison

A Plémy dans les Côtes d’Armor, un agriculteur s’est pris pour Obélix en enlevant deux petits menhirs érigés au milieu d’un de ses champs. Les pierres levées le gênaient pour ses cultures.

L’agriculteur n’a pas eu besoin de potion magique pour déplacer les deux menhirs qui le gênaient dans son champ mais d’une pelleteuse par Toutatis ! « Je me suis précipité quand j’ai entendu la pelleteuse et je me suis retrouvé devant le fait accompli, les les menhirs étaient retirés de leur base, je n’ai pas compris », raconte Michel Jouan, un riverain. « J’espère qu’ils vont être replantés mais ce ne sont plus les mêmes personnes qui les auront plantés », regrette Michel. « Ce ne sont pas des salades ou des choux, ce sont des menhirs! Nos enfants, nos petits-enfants, est-ce qu’il faudra leur dire qu’ils ont été enlevés ». 

Les menhirs n'étaient pas classés mais répertoriés

Les deux petits menhirs sont posés sur un talus sous des arbres, on distingue encore leurs emplacements dans le champ. Dans le village Michel n’est pas le seul à s’émouvoir de la situation. « Beaucoup de personnes pensent qu’il n’aurait pas dû les enlever », explique un client attablé au bar du bourg. « Cela fait partie du patrimoine. Ils n’étaient pas classés mais répertoriés ».  

Des archéologues sur place avant la fin du mois de septembre


L’agriculteur dit qu’il n’était pas censé savoir que c’étaient des menhirs mais qu’il est prêt à corriger son erreur à ses frais. Des archéologues de la direction régionale des affaires culturelles se sont déjà déplacés sur les lieux. Ils reviendront avant la fin du mois pour définir précisément où étaient érigées les pierres pour ensuite les remettre en place. De son côté, le maire Jean Hervé avait expliqué il y a quelques jours au micro de France bleu Armorique qu’il se réservait le droit de porter plainte si les menhirs n’étaient pas remis en place.

Un agriculteur déplace des menhirs de son champ à Plémy

Le maire de Plémy Jean Hervé