Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Creuse : un automobiliste demande son chemin aux gendarmes et se retrouve avec 6 mois de suspension de permis

-
Par , France Bleu Creuse

Bien mal lui en a pris ! Un automobiliste creusois a eu la mauvaise idée de demander son chemin à des gendarmes, alors qu'il avait fumé du cannabis et que sa voiture n'était pas assurée. Son permis de conduire est suspendu pour six mois et il sera convoqué devant la justice.

Une partie des saisies des gendarmes : 155 grammes de résine et 6,23 grammes d'herbe de cannabis
Une partie des saisies des gendarmes : 155 grammes de résine et 6,23 grammes d'herbe de cannabis - © Gendarmerie de la Creuse

C'était une fausse bonne idée, un automobiliste creusois a demandé sa route à des gendarmes qui effectuaient un banal contrôle dans le centre de Gouzon. L'homme âgé de 42 ans était au volant d'un monospace qui n'avait pas fière allure. Du coup, les militaires ont voulu en savoir plus, et ils sont allés de découverte en découverte. Au final, l'homme est reparti à pied, son permis de conduire est suspendu pour six mois et avec une convocation devant la justice.

Plusieurs infractions 

Le Creusois se déplaçait avec une voiture qui n'était pas assurée et dont le contrôle technique n'était pas à jour. Il était également positif au dépistage du cannabis. L'automobiliste a reconnu avoir fumé la vieille. Il a expliqué être un consommateur régulier depuis l'âge de 13 ans, et avoir du cannabis à son domicile. Lors de la perquisition les gendarmes ont effectivement découvert 155 grammes de résine,  6,23 grammes d'herbe de cannabis, un grinder pour broyer et un joint déjà prêt. La morale de cette histoire, c'est qu'il n'est pas judicieux de demander son chemin à des gendarmes lorsqu'on est pas tout à fait en règle.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess