Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Creuse : il franchit l'équivalent de l'Everest en step, pour soutenir la lutte contre le cancer des enfants

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

Ambassadeur de la fondation Gustave Roussy, Joris Jacquard réalise des défis sportifs pour sensibiliser et lever des fonds pour la recherche contre le cancer des enfants. Samedi, il a franchi l'équivalent de l'Everest, de passage à Bazelat, au nord-ouest de la Creuse.

Techniquement, Joris Jacquard a franchi quatre fois l'Everest depuis le début de l'année. A Bazelat, gravir 8 850 mètres de dénivelé lui a pris douze heures, 22 minutes et 56 secondes.
Techniquement, Joris Jacquard a franchi quatre fois l'Everest depuis le début de l'année. A Bazelat, gravir 8 850 mètres de dénivelé lui a pris douze heures, 22 minutes et 56 secondes. © Radio France - Matthieu Le Meur

Depuis le début de l'année, Joris Jacquard, 31 ans, coach sportif à Orléans, a franchi l'Everest quatre fois. Enfin pas exactement, puisqu'il en gravit l'équivalent sur une boite de 50 centimètres de haut. Il s'est lancé comme défi d'accomplir cette performance dans chaque région de France, au bénéfice de la fondation Gustave Roussy, dont il est l'un des ambassadeurs, et qui œuvre à la recherche contre le cancer des enfants.

De passage chez son frère, qui habite Bazelat, Joris Jacquard en profite pour relever le défi de l'Everest en Nouvelle-Aquitaine. Ce défi fait partie du projet Noé, une campagne de sensibilisation à la question du cancer des enfants. Son petit Everest creusois, Joris Jacquard a mis douze heures, 22 minutes et 56 secondes pour en venir à bout, épuisé. "Vraiment le défi le plus dur que j'aurais fait du projet," ahane-t-il.

Le prochain Everest en escalier est prévu dans un mois

Dès 6h samedi matin, son corps a répété à l'infini le même mouvement. La performance était diffusée en direct sur sa page Facebook. Beaucoup de soutiens par des commentaires et des pouces bleus, même si c'est compliqué d'interagir, "j'essaye de leur parler un peu mais c'est vrai qu'avec la fatigue ça va commencer à être de plus en plus dur", explique-t-il alors.  

Au terme de son calvaire, Joris Jacquard est épuisé. Mais ravi. Grâce à son défi d'avril, il a récolté 300 euros au profit de la fondation Gustave Roussy. Le prochain Everest en escalier est prévu dans un mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess