Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dans les Landes, Labastide d'Armagnac continue de planter un arbre pour chaque naissance

-
Par , France Bleu Gascogne

Des arbres pour célébrer les naissances dans la commune. Voilà l'idée originale lancée en 2017 à Labastide-d'Armagnac. Depuis, ce sont 28 arbres qui ont été plantés.

En quatre ans, ce sont 28 arbres qui ont été plantés à Labastide-d'Armagnac
En quatre ans, ce sont 28 arbres qui ont été plantés à Labastide-d'Armagnac © Radio France - Valérie Mosnier

Les premiers fruitiers plantés en 2017 ont bien grandi, "ils vont peut-être même donner des fruits cette année", se réjouit le maire de Labastide-d'Armagnac, Alain Gaube. Planter des arbres pour chaque naissance dans la commune, l'idée est venue des conseillères municipales et de la secrétaire de maire se souvient l'élu : "On fait toujours pour le 3e âge, mais pour les jeunes on ne faisait pas trop." 

Pendant deux ans, des fruitiers ont été plantés sur un terrain à l'entrée de la commune, à côté du CIAS. Puis d'autres ont ensuite été plantés dans un nouveau lotissement et enfin, sur l'aire de camping-car. Au total, ce sont 28 arbres qui ont ainsi été plantés sur trois sites différents. Des fruitiers et des feuillus. La dernière plantation a eu lieu en février, pour les enfants nés en 2020. Tout un symbole pour l'adjointe au maire Isabelle Marin : "Planter un arbre pour la naissance d'un enfant, c'est signe de vie, d'espérance. On plante quelque chose, on va le voir grandir, se développer. C'est clair qu'il y a une grande similitude avec un enfant qui grandit."

L'idée est extraordinaire - Grégory, papa de deux enfants

Au pied de chaque arbre, un petit panneau indique le prénom, l'année de naissance de l'enfant et l'espèce de l'arbre. Au moment de la plantation, les caractéristiques et les symboles des arbres, choisis par la mairie, sont lus aux parents. Celui de Mélinda, par exemple, âgée de 19 mois est un frêne, planté sur l'aire de camping-car. "Un frêne représente la longévité, la force, la renaissance et l'apaisement", explique encore Isabelle Marin. Alicia, la maman de Mélinda acquiesce : "C'est déjà quelqu'un de très dynamique, qui ne tient pas en place. je pense qu'elle sera comme l'arbre, très dure."

Mélinda dans les bras de sa maman et à côté de son arbre
Mélinda dans les bras de sa maman et à côté de son arbre © Radio France - Valérie Mosnier

Comme Alicia, Grégory apprécie l'initiative. Avec sa femme, ils  habitent Labastide-d'Armagnac depuis cinq ans. Ils ont deux enfants avec chacun leur arbre : un pommier pour leur fils né en 2016 et un saule pleureur pour leu fille née en 2018. Le couple est ravi : "L'idée est extraordinaire ! C'est touchant quand on est parent. Qu'ils aient pensé à notre chair, notre sang... Avoir planter un arbre pour notre enfant. C'est cette symbolique. Et puis, en se projeta,t un peu, on se dit que dans quelques années, en grandissant ils auront leur arbre qui grandit en même temps que eux et qu'ils pourront venir voir. Je trouve ça top !" 

Au pied de chaque arbre, un panneau indique le prénom,  l'année de naissance de l'enfant et l'espèce de l'arbre
Au pied de chaque arbre, un panneau indique le prénom, l'année de naissance de l'enfant et l'espèce de l'arbre © Radio France - Valérie Mosnier

Le fils de Grégory, Layan, va avoir 5 ans. Son arbre est un pommier. L'occasion pour les parents de faire aussi un peu de pédagogie : "On lui a expliqué que son arbre allait faire des pommes, qui seraient comestibles. Pour le saule pleureur de ma fille, rien ne se mange mais on lui a dit que ça ferait beaucoup d'ombre et que c'était un arbre très joli !"

En attendant, Alicia et Mélinda, tout comme Grégory et ses enfants, passent régulièrement voir leurs arbres. Des arbres, qui, quand ils auront bien poussé, feront de l'ombre, notamment sur l'aire de camping-car. "Nos touristes, s'ils promènent leurs yeux auprès des arbres, il verront en commémoration de quel enfant cet arbre a été planté. Ils auront un petit moment pour découvrir les prénoms des enfants de Labastide", rajoute Isabelle Marin. Une belle idée qui permet aussi à la commune de se réinventer avoue Alain Gaube : "Je ne sais pas si on aurait eu l'idée de planter des arbres à ces endroits, et pour l'avenir c'est bien de mettre des arbres en place."

Labastide d'Armagnac, qui fait partie du réseau international Cittaslow, sur le bien vivre a été recompensé pour ce projet "Un arbre pour la vie". Il y a trois ans, lors de l'Assemblée Internationale, la commune landaise a remporté le prix de la Cohésion Sociale. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess