Insolite

De Dijon à Verdun : le fabuleux destin du ballon d'Amélie-Rose

Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu lundi 13 mars 2017 à 18:13

Le dessin et le mot qu'Amélie-Rose a envoyé dans les airs avec son ballon
Le dessin et le mot qu'Amélie-Rose a envoyé dans les airs avec son ballon -

Au mois de janvier, pour l'inauguration d'une stèle pour la paix à Dijon, des élèves de l'école Beaumarchais ont lâché des ballons de baudruches avec des petits mots et des dessins. Celui d'Amélie Rose a atterri à Verdun, où il a été récupéré par une vieille dame de 80 ans qui a vécu la guerre.

Le dessin d'Amélie-Rose, 9 ans, a parcouru plus de 250 km. Bien accroché à un ballon de baudruche, ce dessin de colombe s'est envolé de Dijon le 27 janvier dernier, au moment de l'inauguration d'une stèle pour la paix, place de l'Europe. Quelques jours plus tard, il a fini sa course dans un buisson épineux au bord de la Meuse.

" Tous les jours, je fais une marche de 10 km, parce que je ne supporte pas de rester assise chez moi", raconte Marie, une habitante de Verdun âgée de 80 ans. "Ce jour-là j'étais avec ma soeur, et puis tout à coup, j'ai vu qu'il y avait quelque chose dans ce buisson. Alors j'ai vu le bout de papier, je me suis dit que c'était un envoi de ballon, et qu'il fallait le récupérer." Mais ça n'a pas été chose simple ! "C'était dans les épines, s'amuse Marie, on a dû trouver un bâton pour faire plier la branche, mais on s'est quand même piqué les doigts."

Pour répondre à Amélie-Rose, Marie met tout le monde à contribution

Quand elle découvre le message d'Amélie-Rose, Marie est très émue : "c'est incroyable que ce message qu'elle a envoyé soit arrivé à Verdun, c'est LA ville qui symbolise la paix aujourd'hui." Marie décide alors de prendre sa plus belle plume et de répondre à la petite fille. Mais là encore, il y a quelques obstacles à surmonter. Sur le dessin, il y a seulement le prénom d'Amélie, le nom de son école, et la ville. Marie met donc tout son entourage à contribution : "en cherchant sur internet, ils ont fini par me trouver l'adresse de l'école. On m'a donné une belle grande enveloppe, du scoch ,etc."

J'ai subi une guerre dans un petit village"

La lettre de Marie est émouvante. Elle y écrit que le thème de la paix lui est cher : "'j'ai subi une guerre dans un petit village. Occupation de l'ennemi sans cœur, contrôles jour et nuit, privations, déportation (...) La paix pour le monde entier, il le faut." La vieille dame a ajouté à sa lettre un joli timbre, une édition limitée éditée pour le centenaire de la bataille de Verdun.

La lettre que Marie a adressé à Amélie  - Radio France
La lettre que Marie a adressé à Amélie © Radio France -

Amélie-Rose a reçu la lettre de Marie à l'école. C'est l'école Beaumarchais à Dijon qui a travaillé sur ce projet autour de la paix et qui a lancé des ballons le jour de l'inauguration. C'est la seule de sa classe à avoir reçu une réponse pour le moment. "J'étais très contente", reconnaît la petite fille. D'ailleurs Marie ne le sait pas encore, mais Amélie-Rose lui a répondu : "j'ai envoyé une lettre avec quelques cadeaux, un dé à coudre, un livret de photos de Dijon et un porte-clé."

Et le papa d'Amélie-Rose, gendarme et passionné d'histoire compte bien faire durer cette belle histoire : "250 km, c'est une longue distance pour un ballon mais pas pour une voiture. On compte bien pouvoir rencontrer cette dame, soit en la faisant venir à Dijon, soit en allant la voir à Verdun."

Amélie-Rose espère pouvoir rencontrer Marie, qui a retrouvé son ballon - Radio France
Amélie-Rose espère pouvoir rencontrer Marie, qui a retrouvé son ballon © Radio France - Anne Pinczon du Sel