Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

[VIDEOS] De la maquette à la taille réelle : des retraités construisent un bateau à vapeur à Canet-en-Roussillon

-
Par , France Bleu Roussillon

Ils ont passé neuf ans à retaper une barque, gisant au fond du port de Canet-en-Roussillon, pour la transformer en bateau à vapeur. Un groupe de retraités membre de l'Association des Amis du Musée Maritime Catalan, passionné de maquettes, a fini par passer à la réalisation taille réelle.

Ces passionnés ont mis près de neuf ans à construire ce bateau à vapeur
Ces passionnés ont mis près de neuf ans à construire ce bateau à vapeur © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Canet-en-Roussillon, France

"C'était un défi : pourquoi on ne ferait pas un bateau grandeur nature ?" : pour Marc, le président de l'association, tout est parti de ça il y a neuf ans. Avec une poignée de membres, ils s'attaquent donc à la construction d'un bateau à vapeur, sur la base des maquettes qu'ils ont l'habitude de réaliser. 

Passer de la miniature à la taille réelle

Dans le groupe, personne n'avait d'expérience en conception de bateau : un scaphandrier, un carrossier, un pilote, un boucher... "Nous sommes tous un peu bricoleurs", explique John. Il a quand même fallu apprendre petit à petit à maîtriser la mécanique du moteur à vapeur. "On avait des notions de maquettes mais c'est tout à fait différent ! On ne connaissait pas ce type de mécanique", indique Marc.

Il a fallu deux ans pour retaper la structure, une barque de la Marine Nationale qui avait coulé au fond du port de Canet-en-Roussillon. Concevoir le moteur à vapeur, alimenté par du bois, a pris cinq ans. "J'ai trouvé des plans sur internet", précise le président de l'association. 

Le moteur à vapeur doit être alimenté régulièrement en bois - Radio France
Le moteur à vapeur doit être alimenté régulièrement en bois © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Forcément, au début, la construction s'est faite à tâtons : _"_c'était au jugé, on téléphonait beaucoup à des collègues de Paris qui ont déjà ce type de bateau". L'équipe a dû démonter trois fois le moteur cet hiver pour refaire des réglages. 

Des pièces sur mesure

Les bateaux à vapeur n'étant plus monnaie courante comme à la fin du 19ème siècle, certaines parties ont été réalisées sur place. _"_On a fabriqué les premières pièces du moteur à vapeur avec des kits de fonderie, explique Marc. C'est des pièces uniques faites à partir de fontes d'acier ou de laiton". "D'autres sont venues des Etats-Unis car on ne les trouvait pas en France", ajoute John. Il s'est occupé de recouvrir la coque et le pont du bateau de bois. 

Un travail d'orfèvre, "pièce par pièce, sur mesure, coupées et mises petit à petit". "On a tellement travaillé dessus, on a passé des heures et des heures pour le faire, comme les anciens !", s'enthousiasme Claude. Ça se ressent sur le coût du chantier : 15.000 à 20.000 euros selon ces passionnés bénévoles. "La municipalité nous a accordé une subvention, précise le président de l'association. Sans ça, on n'aurait pas pu le faire".

La construction plus que la navigation

Ce bateau, "c'est notre bébé, on le soigne !" lance Claude. Pourtant, les bénévoles qui ont réalisé ce chantier fou ne vont pas profiter longtemps du fruit de leur travail : "on va offrir le bateau à la municipalité comme elle nous a aidé", indique Marc. 

C'est encore l'heure des essais dans le port pour vérifier le bon fonctionnement du moteur - Radio France
C'est encore l'heure des essais dans le port pour vérifier le bon fonctionnement du moteur © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

"Le but, c'était de le construire. _Une fois que c'est fini, c'est comme les maquettes, ça ne nous intéresse plus !_", plaisante-t-il. La ville de Canet-en-Roussillon devrait donc devenir propriétaire du bateau prochainement.

Choix de la station

France Bleu