Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

De Montauban à l'île Maurice, quatorzaine obligatoire dans un hôtel paradisiaque

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Imaginez une quatorzaine obligatoire dans un hôtel paradisiaque. C'est ce que vivent Stéphane et sa femme rentrés sur l'île Maurice après quelques mois à Montauban et avant d'y retourner s'y installer définitivement. Contrainte imposée à tout arrivant sur une île qui ne recense aucun cas de Covid.

Stéphane et son épouse s'estiment chanceux de vivre cette quatorzaine imposée dans un lieu paradisiaque à leur retour de Montauban, sur l'île Maurice.
Stéphane et son épouse s'estiment chanceux de vivre cette quatorzaine imposée dans un lieu paradisiaque à leur retour de Montauban, sur l'île Maurice. - DR

Stéphane est Mauricien, son épouse Montalbanaise. Mariés depuis cinq ans, ils partagent leur temps entre les plages de l'île Maurice et la pierre rose de la plus rose des villes roses. Ils viennent d'ailleurs de passer quelques mois à Montauban où ils projettent de venir se réinstaller définitivement. Avant cela, ils vont encore passer quelques mois sur l'île Maurice, qu'ils viennent de regagner, il y a quelques jours. Avec à leur arrivée, un passage obligatoire par la case hôtel et la quatorzaine imposée par le gouvernement qui revendique son label "Covid free island". 

"A l'île Maurice, on a une vie tout à fait normale : les bars, les discothèques sont ouverts. C'est le prix à payer", reconnaît Stéphane qui vit entre l'île Maurice et Montauban.
"A l'île Maurice, on a une vie tout à fait normale : les bars, les discothèques sont ouverts. C'est le prix à payer", reconnaît Stéphane qui vit entre l'île Maurice et Montauban. - DR

Une surveillance médicale stricte

"On doit arriver avec un test PCR négatif évidemment", raconte Stéphane. "A l'aéroport, il faut qu'on en refasse un et si c'est encore négatif, on nous laisse à l'hôtel. Au septième jour, on en refait un et enfin, au 14e jour, on nous fait un dernier test qui doit être négatif si on veut sortir." Dans l'intervalle, ils sont littéralement confinés dans leur hôtel. Chaque arrivant peut choisir son hôtel sur une liste, en fonction de ses moyens et ensuite chacun doit se payer sa quatorzaine obligatoire. 

"C'est le prix à payer pour être tranquille dans un pays."

"On vient nous livrer matin, midi et soir à manger. Deux fois par jour, il y a une équipe médicale qui vient contrôler la température. On joue le jeu parce qu'il n'y a pas de cas. A l'île Maurice, on a une vie tout à fait normale : les bars, les discothèques sont ouverts. On porte peu le masque. C'est le prix à payer pour être tranquille dans le pays." Et Stéphane et son épouse, tous les deux travailleurs indépendants ne se plaignent absolument pas.

Ils sont même conscients de leur chance de vivre cette parenthèse dans un lieu merveilleux, où ils ont célébré leur cinq ans de mariage au milieu de leur séjour. "On a eu de la chance parce qu'ils nous ont donné une sorte de suite, avec une grande terrasse et un accès à du sable." Dans l'hôtel, il n'y a que des gens en quatorzaine. Les employés aussi le sont, "coincés là loin de leur famille". Le gouvernement mauricien a prolongé cette quatorzaine à l'arrivée sur son sol au moins jusqu'au 15 janvier 2021.

"On vient nous livrer matin, midi et soir à manger. Deux fois par jour, il y a une équipe médicale qui vient contrôler la température."
"On vient nous livrer matin, midi et soir à manger. Deux fois par jour, il y a une équipe médicale qui vient contrôler la température." - DR
Choix de la station

À venir dansDanssecondess