Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : déplacements à 100 km autorisés à partir du 11 mai, les Bretons lésés ?

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

La Bretagne est un territoire enclavé. Une situation géographique particulière qui va se ressentir à partir du 11 mai lorsque les déplacements seront limités à 100 km autour du domicile. Mais certains s'en sortent mieux que d'autres.

Les habitants de la pointe finistérienne sont les plus isolés alors que Pontivy est la grande gagnante bretonne des nouvelles règles de déplacement
Les habitants de la pointe finistérienne sont les plus isolés alors que Pontivy est la grande gagnante bretonne des nouvelles règles de déplacement © Radio France - Thomas Biet

Le déconfinement devrait commencer le 11 mai de manière progressive. Et parmi les changements, fini les attestations de déplacement et la limitation à 1km du domicile pour les sorties hors travail et première nécessité.

Pontivy s'en sort très bien

On va tous tracer un cercle de 100 km de rayon à partir de chez nous. Et on se rend compte qu’en Bretagne, les situations sont très différentes. Pontivy est la grande gagnante de la situation. Les habitants de la ville morbihanaise pourront aller quasiment partout en Bretagne : de Saint-Brieuc à Vannes, de Saint-Malo à Quimper. Lannion sera aussi accessible aux Pontivyens. Seule la ville Brest est hors-zone. 

La ville morbihanaise avec sa position centrale en Bretagne se retrouve en très bonne position dans cette configuration
La ville morbihanaise avec sa position centrale en Bretagne se retrouve en très bonne position dans cette configuration © Radio France - Thomas Biet

Le "bout du monde" désavantagé 

Mais c’est beaucoup plus compliqué quand on habite à la pointe bretonne. Au Conquet par exemple, les 3/4 du cercle de 100km sont en mer. Impossible d’aller à Guingamp, Lannion ou Quimperlé. En gros, les habitants ne pourront se rendre que dans le Finistère.

Les habitants du Conquet pourront "en gros" se rendre dans le Finistère mais pas plus loin.
Les habitants du Conquet pourront "en gros" se rendre dans le Finistère mais pas plus loin. © Radio France - Thomas Biet

Ce qui ne sera même pas le cas des Ouessantins. Qui ne pourront pas aller plus loin qu’une ligne allant de Quimper à Morlaix. Concarneau par exemple est trop à l’est. Ce qui fait rire cette habitante : "J'ai même essayé à partir de géoportail, un site que j'utilise et ça ne marche pas, il est incapable de me dire jusqu'où je peux aller". 

Les habitants de l'île d'Ouessant vont rester les plus isolés avec les futures règles de confinement
Les habitants de l'île d'Ouessant vont rester les plus isolés avec les futures règles de confinement © Radio France - Thomas Biet

Ce qui agace le plus c'est l'interdiction d'aller à la plage

Ce qui énerve tous les Bretons interrogés, ce n’est pas tant la différence qu’induit cette limite de 100 km. Mais plutôt le fait que les chemins côtiers et les plages qui se trouvent à quelques mètres de chez eux, eux, vont rester inaccessibles le 11 mai.

A Belle-Ile-en-Mer comme ailleurs, pas question pour l'instant de retourner sur les plages
A Belle-Ile-en-Mer comme ailleurs, pas question pour l'instant de retourner sur les plages © Radio France - Thomas Biet
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu