Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Déjà plus de 100 000 tweets avec l'émoji breton !

La campagne de communication pour obtenir un émoji avec un drapeau breton n'a commencé que lundi dernier, et pourtant elle cartonne. Mercredi soir, la barre des 100 000 tweets avait déjà été franchie. Certains réclament déjà le million!

Les internautes ont déjà massivement utilisé le drapeau breton dans leurs tweets.
Les internautes ont déjà massivement utilisé le drapeau breton dans leurs tweets. - DR POINT.BZH / Région Bretagne

Région Bretagne, France

Depuis lundi 13 janvier 2020, les internautes qui utilisent Twitter peuvent agrémenter leurs messages d'un drapeau breton ou gwenn ha du. Un émoji temporaire qui apparaît en tapant #emojibzh ou#gwennhadu. Il s'agit d'une campagne de communication lancée par l'association Point.BZH et la Région Bretagne pour faire pressions sur les géants du net afin d'obtenir le drapeau breton en émoji définitif.

Un succès au delà de la Bretagne

Depuis lundi et jusqu'au 9 février, les Bretons, et plus généralement tous les amoureux de la Bretagne, sont donc invités à ajouter dans leurs tweets le petit drapeau breton. Plus les messages seront nombreux, plus il y a de chance que la campagne de communication fonctionne.

Et le succès est déjà au rendez-vous puisque mercredi soir, la barre des 100 000 tweets avec mention du gwenn ha du a été franchie.

Certains demandent déjà plus! "Et pourquoi pas le million?" peut-on lire sur Twitter. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu