Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Des araignées-loups inquiètent l'école montpelliéraine Olympe de Gouges

-
Par , France Bleu Hérault

La présence d'araignées-loups dans l'école maternelle et primaire Olympe de Gouges, dans le quartier Ovalie de Montpellier, a nécessité la fermeture et le relogement de sept classes pendant trois jours. Les enfants ont repris les cours normalement ce mardi 16 octobre, dans l'après-midi.

Les fameuses araignées-loups retrouvées dans le bâtiment préfabriqué de l'école Olympe de Gouges.
Les fameuses araignées-loups retrouvées dans le bâtiment préfabriqué de l'école Olympe de Gouges. - DR

Montpellier, France

À l'école primaire et maternelle montpelliéraine Olympe de Gouges, les 130 élèves relogés ont pu reprendre les cours normalement ce mardi 16 octobre après-midi. Pendant trois jours, leurs sept classes étaient fermées à cause de la présence d'araignées-loups dans le bâtiment préfabriqué, situé à l'autre bout de la cour. Des insectes qui provoquent des brûlures et des démangeaisons.

Fermeture des sept classes

"L'équipe municipale de ménage s'en est rendue compte mercredi dernier. En voulant les éliminer, tout un tas de petites autres araignées se sont échappées. Quelques temps plus tard, les agents étaient victimes de démangeaisons et de rougeurs", raconte la directrice Alexandra Seoane. Par sécurité, la cheffe de l'établissement a donc décidé de fermer les locaux, le temps que la mairie fasse venir une équipe de désinfection.

En attendant, sept classes ont été délocalisées. "On a bricolé avec les pièces qui étaient libres", explique Paola Bidault, enseignante. "Certains ont fait cours dans la salle de la photocopieuse, d'autres dans la bibliothèque. Mes élèves en CM2 ont été répartis dans les autres classes à raison de trois élèves, minimum. Une collègue s'est retrouvée avec sept élèves".

Colère du personnel enseignant

Une situation inacceptable pour la directrice, qui dénonce un retard venant de la mairie. "Le lundi matin, il n'y a pas eu l'équipe de ménage escompté. A neuf heures et quart je suis allée voir dans les préfabriqués : le ménage n'avait pas commencé. J'ai passé ma journée à batailler au téléphone. J'ai appelé le maire lui demandant de régulariser la situation au plus vite pour que les enfants puissent réintégrer leur classe dès mardi matin, comme on l'avait annoncé aux parents." 

Une deuxième désinfection aura lieu pendant les vacances de la Toussaint. Ce nouveau passage ne sera pas de trop, puisque de nouvelles araignées loups ont été repérées dans l'établissement, cette fois sous le préau.