Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Incendie de Notre-Dame de Paris

Des chênes du Limousin pour reconstruire Notre-Dame de Paris

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu Creuse

Deux chênes centenaires d'un massif forestier de Haute-Vienne ont été sélectionnés pour faire partie des arbres qui seront utilisés dans la charpente et la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Reportage en forêt

Franck Bermont de la coopérative Unisylva a sélectionné deux arbres de Vicq-sur-Breuilh pour la charpente de Notre-Dame de Paris
Franck Bermont de la coopérative Unisylva a sélectionné deux arbres de Vicq-sur-Breuilh pour la charpente de Notre-Dame de Paris © Radio France - Nolwenn Quioc

Il faut s'enfoncer dans le massif forestier de Vicq-sur-Breuilh pour découvrir les arbres en question : deux chênes centenaires, bien droits, qui s'élèvent à plus de 20 mètres. 

Des arbres droits, hauts et sans branches basses

Christine Deneuville, la propriétaire du massif forestier, les connait par cœur. "Voilà le premier chêne qu'on a trouvé, qu'on a choisi parce qu'il est très droit. Il fait 11 mètres sans nœuds de branches basses. Les bois de charpente doivent d'abord avoir une belle rectitude" pour pouvoir être utilisés dans la reconstruction de cathédrale Notre-Dame de Paris, détruite par un incendie en avril 2019. 

A la recherche du chêne parfait dans la forêt de Vicq-sur-Breuilh

Avec l'aide de Franck Bermont, gestionnaire forestier à la coopérative Unisylva, elle a arpenté sa forêt de Vicq-sur-Breiulh jusqu'à trouver l'arbre parfait, celui qui correspond au cahier des charges des architectes de Notre-Dame de Paris. Et ils en ont trouvé deux. "C'est vraiment une cueillette très spécifique, explique le forestier, qui s'inscrit dans un cadre de gestion durable des forêts puisque ces chênes-là, leur récolte était de toute façon programmée. On fait converger des arbres qui allaient de toute façon être programmés vers une destination qu'on n'imaginait pas".

Christine Deneuville est fière de ses chênes
Christine Deneuville est fière de ses chênes © Radio France - Nolwenn Quioc

Pas de déforestation pour Notre-Dame

Au total, 1300 chênes seront collectés pour le chantier de Notre-Dame de Paris, une goutte d'eau sur les 16,9 millions d'hectares de forêts de France Métropolitaine. Les deux chênes de Vicq-sur-Breuilh marqués de vert doivent être abattus dans les prochains jours, avant le 15 mars pour éviter la montée de sève, qui entraîne fatalement des piqûres d'insectes qui détériorent le bois. 

Et c'est une sacrée fierté pour Catherine Deneuville d'apporter sa pierre à l'édifice, et de penser qu'à Notre Dame de Paris, il y aura deux de ses arbres. "Je dirai plutôt : deux de nos arbres, précise la propriétaire. Je dirai ça pour le Limousin et pour le groupement forestier familial. Moi je ne les reconnaitrai pas, mais mon cœur saura qu'ils sont là". 

Catherine Deneuville tenait à participer à l'effort collectif de la filière bois pour reconstruire Notre-Dame de Paris

Car impossible, pour l'heure, de savoir à quelle partie de la charpente ou de la flèche serviront les chênes de Vicq-sur-Breuilh. Après avoir été abattus, ils seront sciés et séchés, avant d'être transportés jusqu'à Paris. 

Les deux chênes font une vingtaine de mètres, mais "seulement" 11 mètres correspondent aux critères des architectes de Notre-Dame
Les deux chênes font une vingtaine de mètres, mais "seulement" 11 mètres correspondent aux critères des architectes de Notre-Dame © Radio France - Nolwenn Quioc

Les arbres sont fournis gratuitement, tout comme l'abattage, le sciage et le transport, réalisés gracieusement par les professionnels, un effort de la filière pour soutenir la reconstruction de la cathédrale. Le chantier de Notre-Dame de Paris doit normalement s'achever en 2024.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess