Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Qui a volé les roses de Veules-les-Roses, l'un des plus beaux villages de France ?

Plusieurs centaines de plantes vivaces et de rosiers ont été volés à Veules-les-Roses, durant le week-end du 14 juillet. Le phénomène n'est pas nouveau mais cette année, les voleurs se sont largement servis. Reportage dans l'un des plus beaux villages de France en Normandie.

Dominique Barbier, le jardinier de la commune, sur les Champs Elysées de Veules-les-Roses, le chemin de plus connu et habituellement le plus fleuri de la commune.
Dominique Barbier, le jardinier de la commune, sur les Champs Elysées de Veules-les-Roses, le chemin de plus connu et habituellement le plus fleuri de la commune. © Radio France - Christine Wurtz

Dominique Barbier a constaté les dégâts le 13 juillet dernier. Le long de la Veules et dans les massifs de la commune, ce sont des centaines de plantes vivaces et des rosiers parfois vieux de dix ans qui ont été littéralement arrachés. Probablement par des visiteurs de passage. "Il y a des parkings là-haut et quand ils remontent de la plage, ils repartent en voiture et certains en profitent pour se servir" constate le responsable du fleurissement de la ville. Dominique et sa collègue sont d'autant plus écœurés qu'ils ne ménagent pas leur peine pour offrir aux habitants comme aux touristes des parterres et des jardinières aussi denses que fleuris chaque année. 12.000 plantations cette saison, mais cette année, il y a des trous un peu partout et la plupart des géraniums retombants ont disparus. Des sauges, des impatiens, des roses d'Inde, des gazanias plantés en mai dernier, et de nombreux rosiers anciens que l'équipe bichonne durant l'année pour mériter les "3 fleurs" du palmarès des Villes et Villages fleuris gagnées il y a déjà trois ans.  

Un écœurement partagé par les touristes qui visitent le village, traversé par le plus petit fleuve de France (1,1 km) et classé parmi les plus beaux villages de France notamment grâce au travail de Dominique Barbier. "Quel manque de respect, c'est fou !" s'indigne Françoise, une touriste belge qui découvre le village et la région avec une amie. "On voit tout l'hexagone ici. Les gens sont émerveillés quand ils arrivent. Ils nous disent que c'est super joli chez nous. Là, c'est tout notre travail qui est bafoué" se désole le jardinier. D'autant que les rosiers volés en cette période de pleine croissance ne reprendront pas. "Même manipuler les fleurs pour sentir leur parfum les fragilise. A la fin de la journée, elles meurent" explique Dominique qui doit souvent rappeler les visiteurs à l'ordre, et pas seulement les plus jeunes. "L'autre jour, j'ai carrément viré un bus de personnes âgées qui piétinaient les fleurs"

Des vols qui plombent à la fois le moral des jardiniers, l'image du village mais aussi les comptes de la commune. A ce jour, Dominique évalue le préjudice à près de 1000 euros, mais l'été n'est pas terminé. Il y a cinq ans, ce sont près de 2000 plants qui avaient été volés durant la période estivale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess