Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Punaises de lit : des chiens renifleurs à Marseille pour sauver la bibliothèque de l'Alcazar

Ils sont arrivés ce vendredi de Toulouse. Deux chiens renifleurs sont à Marseille pour détecter tous les lieux de la bibliothèque de l'Alcazar infestés par les punaises de lit.

la queue au guichet automatique de reconstitution de l 'Alcazar
la queue au guichet automatique de reconstitution de l 'Alcazar © Radio France - Philippe Boccara

Marseille, France

Ces chiens vont travailler plusieurs jours. Pour l'instant, le site de la bibliothèque municipale à vocation régionale (BMVR) de l'Alcazar reste fermé au moins jusqu'au 11 octobre. La Ville demande aux abonnés en possession de livres de les rapporter au plus tôt au guichet de restitution automatique. Ils seront alors contrôlés. 

Les deux chiens renifleurs toulousains ont fort à faire sur les 25.000 mètres carrés et au milieu d'un million de livres. Ils se relaient.

Les premières découvertes de punaises ont été faites au troisième étage. Face à cette épidémie, la ville s'est doté de trois tentes spéciales. Elles permettent de chauffer à 60 degrés tous les objets contaminés pour éradiquer ces punaises de lit. 

Marseille, mais aussi Toulon connaissent depuis plusieurs mois des alertes aux punaises de lit. Domiciles, cinémas, lieux publics sont infestés. Patrick Padovani, l'adjoint marseillais à la santé, tient à dédramatiser : "Il n' y a pas de danger pour la santé."

Choix de la station

France Bleu