Insolite

Des fèves coquines dans la galette des rois

Par Ruddy Guilmin, France Bleu Maine et France Bleu lundi 4 janvier 2016 à 18:59

Anthony Evrard, le patron de la Gerbe d'or
Anthony Evrard, le patron de la Gerbe d'or © Radio France - Ruddy Guilmin

La boulangerie La gerbe d'or, rue du Dr Leroy au Mans, propose aux adultes consentants des fèves représentant des positions du Kamasutra. De quoi pimenter la traditionnelle galette des rois du dimanche.

L'amazone, l'union du lotus ou encore le pilon... Il y a en tout dix modèles différents qui font sourire et parler, y compris au sein même de la boulangerie, dirigée par Anthony Evrard :

On a bien rigolé avec nos vendeuses, en sachant qui connaissait quoi... Eh bien on n'en sait jamais assez !

Ces fèves coquines représentent dix positions du kamasutra - Radio France
Ces fèves coquines représentent dix positions du kamasutra © Radio France - Ruddy Guilmin

Non exposées en boutiques, les couples de figurines sont glissées dans la galette uniquement à la demande du client, pour éviter toute découverte malencontreuse par un enfant. Et d'après les premiers retours, ces fantaisies érotiques donnent un autre goût au rituel de la galette : "La galette reste assez solennelle, là on peut plaisanter, ça peut donner des scènes cocasses !" Sandra, l'une des vendeuses, renchérit :

Ça permet de surprendre un peu quand on fait une petite soirée entre amis... Ou éventuellement faire passer un message pour quelqu'un, je ne sais pas !

Sur les conseils de confrères parisiens qui appliquent cette recette avec succès, le boulanger a commandé 300 fèves coquines à son fournisseur. Une cinquantaine est partie dès le week-end de l'épiphanie. Mais ça devrait monter en puissance car selon le boulanger, le bouche-à-oreille commence à fonctionner. Plus que faire du chiffre, l'objectif était d'ailleurs bien de faire parler de la boutique. Le patron se dit prêt à recommencer dans l'insolite l'an prochain, sur un autre thème. En attendant, il y a fort à parier que certains soient très contents, cette année, de tirer les rois.