Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

Des Indiens Cherokees dans les Ardennes pour honorer leur ancêtre tombé pendant la Première Guerre mondiale

jeudi 1 novembre 2018 à 18:05 Par Alexandre Blanc, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Une famille d'Indiens d'Amérique est venue honorer la mémoire de son ancêtre Sam Beaver le 1er novembre dans les Ardennes, à l'endroit même où le soldat américain a été tué voilà cent ans, juste avant la fin de la Première Guerre mondiale.

Les descendants du soldat cherokee Sam Beaver lui rendent hommage cent ans après sa mort
Les descendants du soldat cherokee Sam Beaver lui rendent hommage cent ans après sa mort © Radio France - Alexandre Blanc

Landres-et-Saint-Georges, France

Dans un champ de Landres-et-Saint-Georges, aux confins des Ardennes et de la Meuse, une famille d'Indiens d'Amérique est venue honorer la mémoire d'un de leurs ancêtres à l'endroit même où il est tombé pendant la Première Guerre mondiale, et exactement 100 ans après, le 1er novembre.

Les deux arrières-petites-filles et l'arrière-petits-fils de Sam Beaver ont fait 7.700 km depuis l'Oklahoma pour se recueillir sur la tombe de leur ancêtre au cimetière américain de Romagne-sous-Montfaucon, dans la Meuse. Dans l'intimité, ils y ont pratiqué le rite des morts de leur tribu des Muscogee. Puis ils se sont rendus à Landres-et-Saint-Georges, dans les Ardennes, à l'endroit précis où le soldat de la 2ème Division de l'Armée américaine est tombé, à l'âge de 28 ans.

Le lien à la terre est très important car nous pensons que nous sommes ici, dans le monde des vivants, séparés des morts simplement par l'épaisseur d'une feuille" - Ted, un ami de la famille, a animé la cérémonie

Dans une pâture, entre deux pylônes téléphoniques, un ami du neveu de Sam Beaver a animé une cérémonie afin d'aider l'esprit du soldat mort voilà un siècle, loin de chez lui, à rejoindre sa terre natale.

Un groupe de motards bretons à l'origine du voyage 

Ce voyage de 7.700 km, les descendants de Sam Beaver en ont longtemps rêvé. "Notre grand-père était orphelin à l'âge de 2 ou 3 ans et ne connaissait pas grand chose de son père, Sam. Il ne savait même pas où il était enterré", raconte Rainey Dean, l'arrière-petite-fille du soldat. "Mon père a essayé de venir mais un accident de voiture l'en a empêché. Puis en 2012, ma sœur et moi avons voulu faire le déplacement mais, la nuit juste avant, ma grand-mère est décédée". 

La plaque consacrée à Sam Beaver au cimetière américain de Romagne-sous-Montfaucon - Aucun(e)
La plaque consacrée à Sam Beaver au cimetière américain de Romagne-sous-Montfaucon - Stéphane Carmoine

Il aura fallu une rencontre fortuite avec un groupe de motards bretons pour concrétiser ce projet. Nous sommes en 2016 et le club rennais Yamobreizh est en plein road-trip sur la mythique route 66. Les 12 motards s'arrêtent dans une station-service de Tulsa, dans l'Oklahoma.

Rainey s'y trouve aussi et entend le groupe converser en français. Elle les interpelle et leur demande s'il leur est possible de se rendre sur la tombe de son ancêtre afin de lui envoyer une photo. Un an plus tard, les Français exaucent son souhait et vont même plus loin puisqu'ils finiront par organiser le voyage de la famille Beaver. 

Il n'y a pas de mots pour exprimer ce que je ressens" - Rainey Dean, arrière-petite-fille de Sam Beaver 

17.000 Amérindiens ont servi l'Armée des Etats-Unis pendant la Première Guerre mondiale.