Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Des jumeaux normands retrouvent leur père aux États-Unis grâce à un détective ADN

Raymond et Roland Ladour sont nés à Évreux en 1963. Depuis des années, ils recherchaient leur père, militaire à Évreux dans les années 50/60. Grâce à un test génétique et au travail d'un détective spécialisé dans l'ADN, les deux frères ont retrouvé leur famille paternelle en Virginie.

Ce portrait, réalisé par un artiste à Paris en 1963, était jusqu'à présent le seul souvenir que Raymond et Roland Ladour avaient de leur père, militaire sur la base américaine d'Évreux
Ce portrait, réalisé par un artiste à Paris en 1963, était jusqu'à présent le seul souvenir que Raymond et Roland Ladour avaient de leur père, militaire sur la base américaine d'Évreux © Radio France - Laurent Philippot

Évreux, France

Voir une photo de leur père "ça a été un choc" pour Raymond Ladour. Son frère Roland lui ne dort pas beaucoup depuis une semaine. Les jumeaux, nés à Évreux en 1963, étaient depuis des années à la recherche de leur père, Evans Moore, militaire à la base de l'OTAN à Évreux à la fin des années 50. Malgré une centaine de lettres envoyées aux États-Unis, malgré une veille active sur les réseaux sociaux, malgré la consultation des archives du cimetière américain de Colleville-sur-Mer, leurs recherches demeuraient infructueuses jusqu'à ce qu'ils contactent John Nelson, détective ADN et spécialiste de la généalogie génétique. L'enquêteur vient de leur transmettre les premières photos de leur père et de les mettre en relation avec leur famille paternelle en Virginie. 

C'est la première photo de leur père que le détective a communiqué à  Raymond et Roland Ladour - Radio France
C'est la première photo de leur père que le détective a communiqué à Raymond et Roland Ladour © Radio France - Document transmis par la famille

L’histoire du détective est similaire à celle des jumeaux normands. Après 28 ans de quête, il a retrouvé la famille de son père, ancien militaire sur la base de Châteauroux, au Texas. Depuis, John Nelson met ses compétences au service des autres et les aide à choisir un test génétique (interdit en France) car "souvent les personnes qui viennent vers moi ne savent pas quel test choisir" explique John Nelson. Ils aident aussi ses clients à interpréter le test une fois les résultats obtenus

"Il y a plein de chiffres partout, ce qu'on appelle les centimorgans, l'unité de la mesure de proximité génétique" - John Nelson, détective ADN

Raymond et Roland Ladour à la recherche de leur père américain - Reportage de Laurent Philippot

Au bout de deux heures de recherche, John Nelson trouve des correspondances qui "matchent", à la plus grande joie des jumeaux normands. 

Raymond et Roland Ladour ont depuis retrouvé d'autres photos de leur père  - Radio France
Raymond et Roland Ladour ont depuis retrouvé d'autres photos de leur père © Radio France - Document transmis par la famille
Photo de Evans Moore, qui a fini sa vie sous le nom de Luay Abdullah Sese-Khalid - Radio France
Photo de Evans Moore, qui a fini sa vie sous le nom de Luay Abdullah Sese-Khalid © Radio France - Document transmis par la famille

Raymond veut rencontrer sa famille en Virginie

Commerçant à Caen, Raymond Ladour a commencé à reconstituer son arbre généalogique sur un site spécialisé. La branche paternelle s'est étoffée avec Christopher, Nicholus, Michelle et Byron, tous nés après les jumeaux normands. Plus que de retrouver un père de toutes façons décédé en 2010, c'est "la famille qui était importante" pour son frère Roland. "C'est dur de marcher sur une seule patte, maintenant je marche sur deux pattes" confie l'homme qui habite toujours à Évreux. 

Raymond Ladour a commencé son arbre généalogique sur un site spécialisé - Radio France
Raymond Ladour a commencé son arbre généalogique sur un site spécialisé © Radio France - Laurent Philippot

Le fait de les appeler frères et sœurs, ça devient automatique" - Roland Ladour

Raymond Ladour a déjà communiqué avec Aan sa demi-sœur aînée, "tout ça la submerge aussi", née du premier mariage de son père aux États-Unis. C'est en effet une des surprises de cette (en)quête, le père des jumeaux était déjà marié quand il a rencontré leur mère, Yves Marie Thérèse Ladour, venue de Martinique travailler à Évreux parce qu'elle était bilingue , ce qui explique que les deux tentatives de mariage  du couple en France ont échoué,  "à la mairie, on leur disait qu'il y avait un problème avec les papiers" explique Raymond Ladour.

J'ai besoin de savoir s'il a pensé à nous" - Raymond Ladour

Raymond espère se rendre en Virginie pour rencontrer Michelle et les autres, puisque leur père a refait sa vie et s'est remarié une fois après son départ sans aucune explication de l'Europe, mais il n'a pas encore pris contact avec cette famille outre-Atlantique. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu