Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Des panneaux "sens interdit" empêchent une retraitée de rentrer chez elle

mardi 28 novembre 2017 à 22:48 Par Sarah Nedjar, France Bleu Provence et France Bleu

La mairie de Sainte-Tulle (Alpes-de-Haute-Provence) a décidé de sécuriser la D105 en modifiant la signalisation. Résultat : Annie Martin, 76 ans, ne peut plus rentrer chez elle sans violer deux panneaux "sens interdit".

Depuis la D105, les Martins ne peuvent plus accéder à leur allée sans franchir un sens interdit.
Depuis la D105, les Martins ne peuvent plus accéder à leur allée sans franchir un sens interdit. © Radio France - France Bleu Provence

Sainte-Tulle, France

La signalisation peut parfois être déroutante. Annie Martin, résidente de Sainte-Tulle, a vu son entrée bloquée par deux panneaux "sens interdit" ainsi qu'une ligne continue. La retraitée de 76 ans n'a pas d'autre choix que de commettre deux infractions si elle veut rentrer chez elle.

La mairie de Sainte-Tulle a proposé une alternative à Annie et son époux : le couple peut emprunter un chemin adjacent en faisant un détour de quelques centaines de mètres.

"Pour rentrer chez moi sans infraction, il me faudrait un hélicoptère !"

"C'est n'importe quoi, regardez comme le virage est serré. Avec un véhicule volumineux on dépasse forcément la ligne continue. Pour rentrer chez moi sans infraction, il me faudrait un hélicoptère" , se moque Annie.

Pour Bruno Poissonnier, maire de Sainte-Tulle, ces panneaux étaient la meilleure option : "Le Conseil départemental exigeait même une barrière de sécurité, comme sur les autoroutes. Nous avons refusé d'enclaver les riverains, nous cherchons une meilleure solution que le sens interdit."

L'intersection entre la D105 et la rue de Pierrevert est le théâtre de nombreux accidents de la route, d'où la volonté municipale de sécuriser le boulevard : le maire avoue que son équipe de voirie a manqué d'être renversée le jour de l'évaluation du danger de la zone.