Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Golbey : des poules à la crèche pour réduire les déchets

mercredi 29 novembre 2017 à 18:31 Par Angeline Demuynck, France Bleu Sud Lorraine

La crèche "Premiers pas" de Golbey vient de se doter de 4 poules pondeuses. L'objectif : sensibiliser les enfants au respect de la nature et alléger les poubelles de la structure.

Chaque jour des enfants se chargent de nourrir les nouvelles pensionnaires de la crèche
Chaque jour des enfants se chargent de nourrir les nouvelles pensionnaires de la crèche © Radio France - Angeline Demuynck

Leurs petits noms : Caramel, Petit cœur, Cookie et Chocolat. Et les enfants les adorent! Les 4 volatiles ont désormais leur enclos et leur poulailler dans la cour du multi-accueil "Premiers pas" de Golbey. Leur mission : manger les restes alimentaires laissés par les enfants et le personnel, et réduire du même coup les déchets produits par la structure.

Chaque jour, 2 ou 3 bambins viennent leur porter à manger dans leur poulailler installé au fond de la cour. "L'objectif, c'est de leur faire découvrir les animaux, d'apprendre à en prendre soin mais aussi de commencer à les initier aux gestes du développement durable", explique Marie-Laure Allain, la directrice de la crèche.

Un tiers de nos ordures ménagères

C'est le Sicovad, le Syndicat de collecte et de valorisation des déchets qui a fourni le poulailler et les poules. "Le gros défi des années à venir, c'est la gestion des fermentescibles, les déchets alimentaires, explique son président Benoit Jourdain. Cela représente un tiers de nos ordures ménagères et environ 50 kilos par habitant par an". Exactement ce que consomme une poule à l'année. Et cela évite d'avoir à incinérer ces déchets. "Quand on les incinère, il y a forcément des impacts environnement, du transport, du CO² , reconnait-il, autant d'atteintes à l'environnement que l'on peut éviter par le biais de ces petits gestes du quotidien". Tous ces déchets seront pesés pendant 3 mois. Cela représente selon les premières estimations, environ 1 kilo par jour.

Et puis il y a un autre avantage non négligeable : les œufs.Deux par jour, en moyenne, utilisés dans la fabrication de gâteaux maison!