Insolite

Des tombes aux enchères à Besançon

Par Faustine Mauerhan, France Bleu Besançon samedi 7 mars 2015 à 10:21

illustration vente enchères marteau commissaire priseur
illustration vente enchères marteau commissaire priseur © Fotolia

C’était la première fois que le commissaire priseur voyait ça, en vingt-quatre ans de carrière : le stock d’un magasin de pompes funèbres a été mis aux enchères ce vendredi à Besançon.

Des stèles, des plaques commémoratives, des chambres funéraires entières… de drôles de lots ont été vendus aux enchères ce vendredi 6 mars à Besançon. C’était en fait le stock d’un magasin de pompes funèbres récemment mis en liquidation à Saint-Ferjeux. Des professionnels mais aussi des particuliers avaient bien noté le rendez-vous. Tous les lots ont trouvé preneur en vingt minutes.

Environ 10% moins cher

Les plus petits lots, les stèles par exemple ont été adjugées à 50 euros . Les plus gros en revanche, les chambres funéraires complètes par exemple, sont parties à 650 euros , mais cela reste une bonne affaire, environ 10% moins cher qu’en magasin. « C’est très cher maintenant, selon Marcel qui est venu acheter un monument pour sa femme. Il faut compter 2.000, 2.500 voire même 3.000 euros.  » Ici les lots n’ont pas été estimés très cher, explique Jean-Paul Renoud Grappin, le commissaire priseur, car « pour ce genre d’objet, l’enlèvement risque de coûter plus que la stèle en elle-même.  » Jean-Paul Renoud Grappin qui a vécu une première en vingt-quatre ans de carrière. « J’ai vendu énormément de choses, j’ai déjà vendu des vaches, mais là c’est quand même un peu spécial.  »