Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Des vacances déconnectées des nouvelles technologies... dans des tipis !

-
Par , France Bleu Hérault

Pour changer d'air pendant les vacances, certaines personnes veulent se déconnecter complètement : pas de smartphone, ni de télévision, ni d'Internet... À Saint-Christol, près de Lunel, Olivier et Karine tiennent un gîte de tipis depuis cinq ans. L'occasion pour les visiteurs de se couper du monde.

"On n'entend même plus les enfants !". Les petits partent à la découverte du camp et oublient leurs tablettes numériques, où ils regardent habituellement films et dessins animés.
"On n'entend même plus les enfants !". Les petits partent à la découverte du camp et oublient leurs tablettes numériques, où ils regardent habituellement films et dessins animés. © Radio France - Harmony Bouvier

Saint-Christol, France

Pour fêter l'anniversaire d'une de ses filles, Colette, originaire de Lille (Nord), a emmené toute sa famille dans un gîte de tipis à Saint-Christol, près de Lunel. "Le but était de nous retrouver en famille car on habite tous dans des endroits différents. Il fallait qu'on se rejoigne dans un endroit où l'on ne pense qu'à nous, qu'à se parler et où on pourrait oublier le quotidien"

Ces retrouvailles impliquent de laisser de côté les smartphones et les tablettes, car il n'y a aucune connexion à Internet. "Au début, les enfants ont réclamé les tablettes, parce que leur réflexe du matin c'est de regarder un film. Finalement on leur a dit d'essayer de s'occuper autrement. Maintenant ils ramassent des bestioles, ils jouent avec les chiens... À aucun moment ils nous ont réclamé un film ou un dessin animé, on ne les entend même plus !"

Cette transition est aussi redoutée par les adultes. Mais Victoire, 26 ans, l'une des filles de Colette, a réussi à se décrocher de son téléphone : "Je ne l'ai utilisé que pour prendre des photos, mais pas pour passer d'appel. Il n'a pas d'utilité donc il reste dans le tipi".

La famille de Colette, réunie pour un anniversaire, profite des retrouvailles. Certains téléphones portables sont à l'écart sur la table, d'autres restent dans les tipis. - Radio France
La famille de Colette, réunie pour un anniversaire, profite des retrouvailles. Certains téléphones portables sont à l'écart sur la table, d'autres restent dans les tipis. © Radio France - Harmony Bouvier

Olivier et sa femme Karine accueillent chez eux des touristes depuis cinq ans. Ils leur mettent trois tipis à disposition. "Le but du gîte n'est pas de dire "Les téléphones sont confisqués". Mais quand on est dans un lieu comme celui-là et qu'on rencontre des personnes que l'on ne connaît pas forcément, _on a autre chose à faire que d'aller sur Facebook !_".

Pour le couple, l'environnement du gîte incite à une forme de déconnexion, et donc à rétablir du lien social : "L'une des ses particularités est que les habitats sont disposés en rond autour d'une petite place centrale. Le soir, nos visiteurs se retrouvent autour du barbecue, qui est au milieu de la place, et en deux jours, ils deviennent les meilleurs amis du monde !".

Le gîte peut accueillir jusqu'à 15 personnes. Il est fréquenté par des familles, des groupes d'amis et aussi des enfants qui viennent de centres de vacances.