Insolite

À Dijon, la SPA décore ceux qui adoptent des animaux malades ou handicapés

Par Marion Bastit, France Bleu Bourgogne lundi 6 avril 2015 à 18:00

Au refuge des Cailloux à Dijon, les animaux malades ou handicapés ont plus de mal à trouver un nouveau foyer.
Au refuge des Cailloux à Dijon, les animaux malades ou handicapés ont plus de mal à trouver un nouveau foyer. © Maxppp

Au refuge des Cailloux à Dijon (Côte-d'Or), de nombreux animaux malades ou handicapés attendent un nouveau maître. Ils attendent souvent plus longtemps que les autres. La SPA a décidé de rendre hommage aux maîtres qui les adoptent. Le 12 mai prochain, ils seront faits chevaliers de Saint-François d'Assise, le saint patron des animaux.

Adopter un animal à la SPA , c'est toujours un beau geste. Et ça l’est encore plus lorsqu’il s'agit d'un chien ou d'un chat malade ou handicapé . Diabétique, cardiaque ou amputé d'une patte, ils sont nombreux au refuge des Cailloux de Dijon, en Côte-d'Or .

Ces bêtes à poil attendent souvent plus longtemps que les autres avant de trouver un nouveau foyer. La SPA a donc décidé de rendre hommage à ceux qui adoptent ces animaux handicapés. Le 12 mai prochain, ils seront faits chevaliers de Saint-François d’Assise, le saint-patron des animaux.

"C'est le chien parfait !"

Il y a six mois, Jennifer a adopté Baudouin, un chien très affectueux mais déjà âgé. Ce bâtard croisé braque et border collie a déjà onze ans. L’avantage, c’est qu’il est déjà dressé. "Au pied, couché, assis, il est nickel, raconte-t-elle. Il ne tire pas quand on le promène, c’est le chien parfait ! Hormis qu’il monte sur le canapé, c’est son seul défaut. Sinon, il est super".

"Au pied, couché, assis, il est nickel ! C'est le chien parfait." Jennifer à propos de son chien Baudouin

Jennifer a vu deux autres chiens plus jeunes, mais c’est Baudouin qu’elle a choisi. "Je savais déjà qu’il n’aboyait pas, donc ça n’allait pas embêter les voisins, et je savais qu’il aimait les chats, comme j’en ai un, ça tombe bien".

"Il court plus vite que moi !"

"C’était aussi pour, de façon altruiste, lui permettre d’avoir une bonne fin de vie, admet-elle. Mais à mon avis ça ne va pas être qu’une fin de vie, ça va être encore quelques années. Il ne fait pas ses onze ans, pour l’instant il n’a aucun problème de santé. Franchement, il court bien, il court plus vite que moi !"

Il commence juste à avoir les yeux un peu voilés et le train arrière un peu bas, mais rien de grave. Pour l’instant, Baudouin ne lui a pas coûté cher en soins. "Pas de visite chez le vétérinaire, sauf pour les vaccins, se félicite-t-elle. Nickel !"

"Ca crée un petit truc en plus"

Marie a adopté Barbara, une chatte amputée d’une patte. "Elle se déplace super bien, elle saute, elle va sur l’arbre à chat, elle sort, elle fait bien sa vie, aucun problème, raconte-t-elle. On ne voit pas qu’elle n’a que trois pattes".

Naïs Esteves a rencontré deux femmes au grand coeur et leurs bêtes à poil

Pour Marie, c’est même cette particularité qui fait son charme. "Elle mange, elle saute, elle joue, elle fait des mamours… Du coup on est encore plus touché, plus attendri, et on essaie encore plus de la mettre en confiance. Ça crée un petit truc en plus".