Insolite

Dijon : pourquoi acheter une friteuse, quand on peut la louer ?

Par Virginie Salanson et Naïs Esteves, France Bleu Bourgogne et France Bleu mercredi 23 septembre 2015 à 17:50

Plus jamais à court de frites ! © By fugzu
Plus jamais à court de frites ! © By fugzu

Seb, le groupe d'électroménager installé à Selongey (Côte-d'Or), lance un site de location d’appareils culinaire ce mercredi 23 septembre. Pour moins de 10 euros, vous pourrez louer la friteuse ou l'appareil à raclette qui vous manquait pour le dîner de ce soir.

Une soirée raclette, une fondue entre amis ou alors une crêpes party, c'est sympa mais on n'a pas toujours l'appareil adéquat ou la place de le ranger chez soi. Sans compter ceux qu'on achète et dont on ne se sert jamais.

Forte de ce constat, l'entreprise d'électroménager, Seb, basée à Selongey, en Côte-d'Or, a eu l'idée de proposer des appareils à la location, via un site internet : www.eurêcook.fr

Pour une somme de 10 à 20 euros (en fonction de la durée de location), vous pourrez donc aller louer la dernière friteuse sans huile, ou l'appareil à raclette 10 convives dont vous aviez besoin.

Les machines seront nettoyées, testées et à nouveau empaquetées pour la prochaine location par une entreprise de ré-insertion, Envie.

Impact sur l'environnement

Cette initiative, lancée ce mercredi 23 septembre, uniquement dans l'agglomération dijonnaise, est en fait un test de six mois, le temps pour l'entreprise de trouver un "modèle économique" explique le directeur général de Seb, Philippe Crevoisier. Ce projet-pilote est soutenu par l'Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie). Tout au long de l'expérimentation dans le Grand Dijon, les locations seront scrutées à la loupe. Il s'agit de voir l'impact du service sur l'environnement. Quatre enseignants chercheurs de l'université technologique de Troyes s'en chargeront. L'un d'eux, Bertrand Laratte, explique qu'à terme, la location d'une friteuse "serait plus efficace (pour l'environnement) car utilisée à bon escient. Et cela évite l'achat de 20 ou 30 friteuses".

Le premier bilan économique d'Eurêcook devrait être fait dans six mois, pour ensuite, peut-être, élargir le service à toute la France.