Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

A Dijon, une quinzaine de personnes se baignent dans le lac Kir pour dire adieu à 2015

dimanche 27 décembre 2015 à 19:49 Par Marion Bastit, France Bleu Bourgogne

Sur 41 personnes inscrites sur Facebook, seules une quinzaine ont relevé le défi ce dimanche : se baigner dans le lac Kir en plein mois de décembre. Une baignade d'une minute top chrono, en costumes, sous les applaudissements d'une cinquantaine de spectateurs.

Ce dimanche, une quinzaine de Dijonnais se sont baignés dans le lac Kir.
Ce dimanche, une quinzaine de Dijonnais se sont baignés dans le lac Kir. © Radio France - Marion Bastit

Dijon, France

Se baigner dans le lac Kir un 27 décembre, cap ou pas cap ? Une quinzaine de Dijonnais ont relevé le défi ce dimanche après-midi, sous l’œil admiratif d'une cinquantaine de curieux postés sur la plage. Et c'est Pierre-Yves Carême, gardien à la fac de Dijon, qui a lancé l'idée d'un bain d'hiver entre les fêtes. « J'ai des idées assez farfelues, et en voyant ce qui se faisait sur les plages en bord de mer, je me suis dit pourquoi pas à Dijon au bord du lac Kir. J'ai lancé ça sur internet il y a cinq ans, et depuis, on est de plus en plus nombreux. »

"Depuis cinq ans, on est de plus en plus nombreux" Pierre-Yves Carême

L'organisateur ne craint pas le froid. « Tant qu'il n'y a pas la glace à casser sur le lac, ça se passe bien ! Il ne fait jamais très froid, mais parfois il y a du vent. Cette année il n'y en a pas, et le soleil est avec nous, même s'il est derrière les nuages. Il doit faire 6° dehors, guère plus dans l'eau, donc on ne reste pas trop longtemps dans l'eau. » Serviette sous le bras, Jean-Michel n'a pas la moindre intention d'aller se baigner. « Il faudrait qu'elle soit à 25 ou 28°, ce serait bien, mais là 6° ça fait un peu juste. Je suis avec ma serviette, et j'attends que Madame sorte de l'eau pour essayer de la réchauffer, si j'y arrive. »

Une baignade en costumes, dans la joie et la bonne humeur. - Radio France
Une baignade en costumes, dans la joie et la bonne humeur. © Radio France - Marion Bastit

Vêtue d'un simple T-shirt et d'un cycliste,sa femme Corinne attend le top départ, un plaid sur les épaules. Elle a son secret pour se réchauffer : « un petit vin chaud juste après, et puis voilà ». Déjà en short de bain, Raphaël attend son premier bain d'hiver. « On va aller goûter l'eau voir si elle est bonne, torse nu, à l'ancienne. En plus il ne gèle pas. Il ne manque plus que le soleil. »

Une minute top chrono

Déguisé en lapin blanc, une grosse bouée bleue autour de la taille, Pierre-Yves Carême donne le top départ. Une quinzaine de personnes, déguisées pour la plupart, se jettent à l'eau sous les applaudissements. Une minute plus tard, les premiers baigneurs sortent de l'eau. « L'eau est fraîche, reconnaît Laurent, mais si on rentre dedans d'un coup, c'est bon, c'est supportable. » Cyril renchérit : « Elle est froide mais bon, ça va, ça fait circuler le sang ! » Une cigogne en peluche nouée sur la tête en guise de bonnet, Nicole est ravie de l'expérience. _« J'aime bien me baigner dans l'eau froide, avoue-t-elle, donc ça ne me gêne pas. »_

Une fois sortis de l'eau, Fabrice et Laurent se réchauffent comme ils peuvent. - Radio France
Une fois sortis de l'eau, Fabrice et Laurent se réchauffent comme ils peuvent. © Radio France - Marion Bastit

Une fois sorti de l'eau, il faut faire vite pour ne pas prendre froid. Une fois rhabillé, Cyril conseille de « se réchauffer avec un bon petit café ou un chocolat ». Fabrice s'est enveloppé dans un peignoir. « Il faut se sécher, retrouver la température, parce que là, je vous avoue qu'on se les gèle un petit peu. »  Béret sur la tête, Laurent n'a qu'un regret : « qu'il y ait plus de monde sur la plage que dans l'eau. On aurait mieux aimé l'inverse, mais bon, on espère que l'année prochaine la proportion va s'inverser. » Sur les 41 personnes inscrites à l’événement sur Facebook, seules une quinzaine se sont jetées à l'eau.