Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

DONNEZ VOTRE AVIS - Pokémon Go : vous comprenez le phénomène ?

mercredi 27 juillet 2016 à 18:31 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

Disponible en France depuis le dimanche 24 juillet, l'application Pokémon Go fait fureur. Ce jeu qui nécessite de posséder un smartphone vous met dans la peau d'un chasseur de Pokémons. Annoncé le 15 juillet, le jeu avait été repoussé par respect après l'attentat de Nice.

Pour jouer au Pokemon Go, il suffit d'avoir un smartphone et de bonnes jambes !
Pour jouer au Pokemon Go, il suffit d'avoir un smartphone et de bonnes jambes ! © Maxppp - Lionel Vadam

Dijon, France

Si vous rencontrez dans la rue des personnes qui se baladent avec leur portable à la main en criant "un Pikatchu" ou "un Bulbizarre", pas de panique, ces gens ne sont pas fous. Ils jouent juste au Pokémon Go, le dernier jeu vidéo à la mode. L' objectif est d'attraper le plus possible de ces créatures japonaises grâce à une application conçue par Niantic une start-up basée à San Francisco.  Aux Etats-Unis, un américain de 28 ans a réussi à attraper les 142 pokémons du jeu. Il a aussi perdu 5 kilos en deux semaines !

Pas de Pokémon Go au volant !

Vous n'avez pas besoin de rester le nez collé à votre portable pour chasser les Pokémons. Et la gendarmerie de rappeler qu'il est interdit de jouer au Pokémon Go au volant. Depuis le lancement du jeu en France le 24 juillet, on a déjà déploré quelques accidents. A Besançon, un conducteur de 22 ans est entré dans un muret en chassant les pokémons au volant. Il s'en tire avec 6 points en moins sur son permis. Dans l' Aude, deux adolescents sont entrés dans une gendarmerie à la recherche d'un pokémon. Ça leur a valu une belle remontrance.

Depuis le lancement de l'application, on compte 75 millions de téléchargements dans les 32 pays où Pokémon Go a été lancé.Rappelons que l'application est gratuite.

  • Pokémon Go : vous comprenez le phénomène ? témoignez sur Facebook et Twitter et ce jeudi à 8h15 au 03 80 42 15 15

Pokemon GO : des rencontres transgénérationnelles

Au jardin Darcy, ils sont une soixantaine à venir jouer dans l'après-midi. Lenny est là, assis dans l'herbe : "Généralement on peut demander des conseils assez facilement, c'est facile de discuter avec les gens, même si moi je suis plutôt du genre à jouer dans mon coin." Benjamin est avec son groupe d'amis, en vacances à Dijon. Il est étudiant en histoire et il adore jouer en plein air : "Il y a plein de gens qui jouent. Je me suis fait plein de potes parce qu'on discute entre nous, on se demande "et toi, tu as capturé quels pokémon ?". Et puis ça fait marcher ! Anthony a 21 ans, il est étudiant en informatique et joue aux côtés de sa copine Clémentine. Le couple n'a pas attendu la sortie officielle, ça fait deux semaines qu'ils jouent "On a parcouru 92 kilomètres depuis le début ! Ça fait du bien aux cuisses ! Et puis on bronze, on prend le soleil et oui, on rencontre du monde..."

L'application n'est pas "un truc de jeunes". Tout le monde joue, quel que soit son âge

Pokémon GO, le phénomène transgénérationnel !