Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

VIDÉO - Dordogne : à Abjat-sur-Bandiat, on joue au conkers, une bataille de marrons

dimanche 7 octobre 2018 à 1:42 Par Emeline Ferry, France Bleu Périgord

À l'occasion du championnat de France de conkers, des joueurs se sont affrontés dans ce jeu, inventé dans les cours d'écoles anglaises, il y a des dizaines d'années.

Le principe est simple : il faut exploser le marron de son adversaire.
Le principe est simple : il faut exploser le marron de son adversaire. © Radio France - Emeline Ferry

Abjat-sur-Bandiat, France

C'est une drôle de compétition qui s'est tenue ce samedi 6 octobre à Abjat-sur-Bandiat. Comme chaque année, c'est le championnat de France de conkers qui y était organisé. Il s'agit d'un sport insolite, inventé en Angleterre il y a des dizaines d'années, dans les cours d'école. Ce samedi, près de 200 participants, Français et Anglais, se sont affrontés dans la bonne humeur.

Le principe est simple : avec un marron attaché au bout d'une ficelle, il faut frapper le marron de son adversaire. Celui qui réussit à exploser le marron de l'autre joueur gagne la partie. Si au bout de cinq minutes, aucun joueur n'y est arrivé, la partie se conclut avec un principe de pénalties. 

Un jeu de hasard et de chance

Stewart Edward, l'organisateur historique de la compétition, explique qu'il faut être stratégique et  avoir une bonne coordination entre la vue et la main. "Il faut viser la partie du marron qui est percée, car c'est le morceau le plus fragile", dit celui qui organise le championnat de France dans ce village du Périgord vert depuis près de 30 ans.

Pour d'autres, c'est une affaire de chance. "Ce qui fait le jeu, c'est que n'importe qui peut gagner", assure Laurent, un périgourdin ex-champion de France qui joue depuis 20 ans. "C'est le marron qui fait tout, on peut avoir le meilleur frappeur, si son marron est défectueux ou trop fragile, c'est son adversaire qui gagnera, c'est le hasard !"

Trois vainqueurs ont remporté la compétition (catégorie hommes, femmes et enfants). Ils pourront représenter la France lors des championnats du monde l'année prochaine. Et cette année, le champion de France, Dave Grayshon, est un Anglais !