Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Santé – Sciences

"Dry January" : seriez-vous prêt à passer le mois de janvier sans alcool ?

mercredi 2 janvier 2019 à 15:26 Par Audrey Dumain, France Bleu

Vous n'avez pas encore choisi vos bonnes résolutions pour 2019 ? Une association britannique lance le défi du mois sans alcool, le "Dry January" pour se sentir mieux dans sa tête et dans son corps.

Le "Dry January" consiste à ne pas boire d'alcool durant le mois de janvier.
Le "Dry January" consiste à ne pas boire d'alcool durant le mois de janvier. © Maxppp - Jean-Marc Quinet

Les fêtes de fin d'année sont terminées et votre corps a certainement encore du mal à s'en remettre ! Entre le réveillon de Noël et du Nouvel An, difficile de résister au foie gras, à la bûche mais aussi... à l'alcool ! Pour bien commencer cette nouvelle année, une association britannique a donc lancé le "Dry January" (janvier sec). Le but : passer un mois sans une seule goutte d'alcool. Les Anglais, et désormais les Français, sont de plus en plus nombreux à réaliser ce défi. 

"Dry January est une manière idéale de remettre à zéro votre relation à l’alcool. Il suffit de trois semaines pour rompre une habitude", assure l'association Alcool Change UK.

Perte de poids et économies

Contrôler sa consommation d'alcool permettrait d'être en meilleure santé et donc de se sentir plus heureux, explique l'association. Après un mois sans alcool, les résultats sont là. Selon Alcool Change UK, vous dormirez mieux, votre peau sera plus belle et vous perdrez du poids. Enfin, l'association avance un autre argument de taille : vous ferez forcément des économies. 

Selon une étude menée par l'université de Sussex, sur 800 participants, 72% des personnes qui ont relevé entièrement le défi ont une consommation d'alcool jugée plus saine détaille franceinfo. Ainsi, près des trois quarts des participants ont remarqué avoir une meilleure qualité de sommeil et 58% d'entre eux estiment que le défi leur a permis de perdre du poids. 

Huit mois de bénéfices

L'étude prouve également que ce mois sans alcool permet d'avoir des résultats à long terme, jusqu'à huit mois, souligne France Inter. Ainsi, au mois d'août, soit huit mois après le "Dry January" les 800 participants interrogés avaient diminué leur consommation, même durant l'été. Le nombre de jours avec alcool passe de 4,3 à 3, 3 par semaine et le nombre de cuites passe de 3,4 à 2,1 par mois en moyenne selon l'étude citée par la radio.

Un défi plutôt adapté aux anglo-saxons

Cependant, le défi a été lancé par et pour des Britanniques qui n'ont pas la même façon de consommer de l'alcool que les Français, précise Jean-Michel Delile, président de la Fédération Addiction, dans une interview au Parisien : "C’est adapté aux pays anglo-saxons où la consommation d’alcool se fait principalement le week-end. La transposition est difficile en France où elle est lissée sur la semaine. On peut inventer son propre défi : par exemple se dire : je ne bois rien deux ou trois jours par semaine !" A vous de relever votre propre défi...