Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite DOSSIER : La fabuleuse aventure de Thomas Pesquet

Du comté envoyé dans l'espace pour l'anniversaire de Thomas Pesquet

dimanche 5 mars 2017 à 16:34 Par Lucas Valdenaire, France Bleu Besançon

C'est une histoire de fromage intergalactique. Pour ses 39 ans, l'astronaute français Thomas Pesquet vient de recevoir un très beau cadeau de la part de sa compagne : un kilo de comté made in Franche-Comté. Une aventure de quatre mois et un voyage à 400 km au dessus de nos têtes. Décollage !

Du comté envoyé par la Fruitière de Plasne dans le Jura se retrouve dans l'espace !
Du comté envoyé par la Fruitière de Plasne dans le Jura se retrouve dans l'espace ! - Thomas Pesquet

Plasne, France

Mission accomplie : le lait cru débarque dans la voie... lactée. Il y a quelques jours à peine, l'astronaute français Thomas Pesquet a reçu un très joli cadeau : un kilo de comté, venu tout droit de Franche-Comté, et plus précisément de la fruitière de Plasne dans le Jura. Les photos circulent sur le net : toute l'équipe de la station spatiale internationale, un bout de fromage volant devant la bouche. Mais qui a eu cette idée folle ? C'est Anne Motet, la compagne de Thomas Pesquet.

Du comté approuvé par la NASA

En réalité, c'est un cadeau d'anniversaire. Une surprise organisée par toute la belle-famille de l'astronaute, très attachée à la région. Le projet d'envoyer un bout de comté à Thomas Pesquet remonte à l'été dernier. Cette première tentative avait échoué. A cause d'un problème de logistique et de transport, le fromage n'a jamais pu arriver dans de bonnes conditions. Mais il y a eu un deuxième essai. Transformé celui-ci.

Avec son comté de l'espace, la fruitière de la Plasne fait... le tour du monde ! - Aucun(e)
Avec son comté de l'espace, la fruitière de la Plasne fait... le tour du monde ! - Thomas Pesquet

C'était à la fin du mois d'octobre : un kilo de comté quitte les caves du Jura pour partir au CNES de Toulouse, le Centre national d'études spatiales. Evidemment, il est mis sous-vide, par précaution habituelle pour du lait cru. Sur place, il est analysé une première fois sous toutes les coutures : des tests sanitaires et médicaux. Il est ensuite exporté de l'autre côté de l'Atlantique, aux Etats-Unis. Direction la NASA pour une nouvelle série d'examens. Résultat : le comté ne présente aucun risque, il peut enfin quitter la planète Terre.

Le comté volant

Un vaisseau de ravitaillement russe s'est chargé de la mission. Le fromage franc-comtois a décollé depuis la station de Baïkonour au Kazakhstan. Il s'est envolé à la vitesse de 28 000 kilomètres par heure et s'est retrouvé en orbite pendant trois jours à 400 kilomètres d'altitude ! Il a ensuite intégrer la station spatiale internationale pour se retrouver finalement dans les mains de Thomas Pesquet... ou plutôt devant ses yeux. Dans l'espace, on ne peut pas échapper au phénomène de l'apesanteur. C'est désormais prouvé : le comté, lui aussi, peut voler. La preuve avec l'oncle Hubert Motet, membre de la belle-famille :

Le fromage flotte dans l'air ! C'est assez magique. Et en plus, ils ont gardé la croûte !

"Peut-être que dans l'espace, les goûts sont modifiés", s'interroge Hubert Motet. Est-ce que le comté de l'espace a le même goût que sur la planète Terre ? La réponse de Thomas Pesquet est attendue avec impatience. Quoi qu'il arrive, c'est une belle aventure et une belle publicité pour la fruitière de Plasne. Pour elle, c'est un buzz qui va, littéralement, faire le tour du monde.

Le comté a voyagé à la vitesse de 28 000 kilomètres par heure pour rejoindre la station spatiale internationale. - Aucun(e)
Le comté a voyagé à la vitesse de 28 000 kilomètres par heure pour rejoindre la station spatiale internationale. - Thomas Pesquet