Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Une église de Longwy en vente pour 190.000 euros

mercredi 5 septembre 2018 à 13:30 - Mis à jour le samedi 8 septembre 2018 à 16:30 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

A Longwy, l'église Saint Jules est mise en vente au prix de 190.000 euros. Le diocèse de Nancy est contraint de se séparer d’un lieu de culte quasiment déserté et trop cher à entretenir.

L'église Saint Jules de Longwy.
L'église Saint Jules de Longwy. - Caputre d'écran Google maps

Longwy, France

Sur l’annonce, l’édifice est présenté comme un loft à aménager, situé dans le quartier Gouraincourt à Longwy, en Meurthe-et-Moselle, à deux pas de la Belgique et du Luxembourg. Il s’agit de l’église Saint Jules. Elle est mise en vente au prix de 190.000 euros

Comme il y a trois ans avec l'église de fer de Crusnes, le diocèse de Nancy se sépare des édifices qu'il ne peut plus entretenir et qui ne sont quasiment plus fréquentés par les paroissiens.

Cette église Saint Jules de Longwy a été bâtie entre 1911 et 1913, donc après la loi de séparation de l'église et de l'Etat de 1905. Elle appartient donc à l'évêché et non à la Ville. 

Chaque fois que l’église s’est mise à côté des riches, elle a fait une connerie  ! (Robert Marchal)

Cette église avait été financée en partie par les patrons des grandes usines du bassin de Longwy, "sauf qu’on le paye aujourd'hui" considère l'ex-vicaire général du diocèse de Nancy, Robert Marchal : "Le chef de l’usine du coin allait à la messe et tous les cadres allaient à la messe, il fallait se montrer auprès du directeur. Je dis avec force que chaque fois que l’église s’est mise du côté des riches, elle a fait une connerie ! Et bien, là en construisant cette église Saint Jules, elle a fait une connerie ! Aujourd’hui, on ne peut pas la gérer. Il ne fallait pas la faire. On n’en avait pas besoin. On aurait fait des chapelles bien moins chères et bien moins belles. Aujourd’hui on pourrait soit les supprimer, soit les entretenir. On paye le passé". 

Une vingtaine de paroissiens

Robert Marchal estime aussi qu’il ne reste qu’une vingtaine de paroissiens à la messe hebdomadaire. Dernier argument pour se séparer de cet édifice, les travaux de toiture sont impossibles à supporter.

Sur l'annonce, l'église est présentée comme un loft à aménager. Le diocèse aura du mal à avoir son mot à dire sur la reconversion de l'édifice : "Cela peut devenir des appartements, ou un lieu à vocation sociale. C’est pour ça que cela peut paraître un peu bizarre de parler d’un loft sur l’annonce, mais il faut bien attirer le client", poursuit Robert Marchal. 

Plusieurs années pour trouver un acheteur ?

La Ville de Longwy ne se positionnera pas sur cet édifice. Elle investit déjà de l’argent sur d’autres lieux de patrimoine. Une telle vente peut prendre plusieurs années. Sur le diocèse de Nancy, cinq ou six églises et chapelles ont déjà été vendues, comme l’église fer de Crusnes.