Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Élections DOSSIER : Les élections européennes 2019

Elections européennes : le casse-tête des communes pour installer les panneaux d'affichage

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

La campagne officielle pour les élections européennes débute ce lundi. Les communes ont l'obligation d'installer des panneaux pour afficher les candidats des 34 listes en concurrence. Un casse-tête quand il s'agit de positionner les affiches côtes à côtes. Exemple à Bethoncourt, dans le Doubs.

A Issans dans le Doubs, la commune a installé des panneaux faits maison.
A Issans dans le Doubs, la commune a installé des panneaux faits maison. © Radio France - Christophe Beck

Bethoncourt, France

A partir de ce lundi, chaque commune doit afficher les candidats des 34 listes pour les élections européennes, puisque la campagne démarre officiellement. Un grand nombre de listes qui oblige les mairies à revoir leur logistique. Panneaux pas assez nombreux, manque de place sur la voie, il faut être inventif. 

A Bethoncourt, le maire, Jean André, a ajouté des panneaux en bois à côté de ceux en métal. "Nous allons faire le strict minimum et mettre les panneaux seulement devant les deux lieux de vote de la commune", affirme l'élu. Même chose à Cravanche, dans le Territoire de Belfort : la mairie a dû séparer l'affichage en deux devant la salle communale de la Cravanchoise, faute de place suffisante. L'installation sur les panneaux est strictement réglementée : toutes les listes représentées doivent disposer du même espace d'affichage.

34 listes pour la première fois

Le problème n'existait pas lors de précédentes élections européennes, puisque les listes se limitaient plutôt à une quinzaine. Le maire de Bethoncourt se dit par ailleurs étonné : "Je m'interroge sur cette façon de voter et de la prise de conscience de ce vote européen. Je me dis que cela fait beaucoup, cette diversité."