Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

VIDEO - En Charente-Maritime, devenez propriétaire de votre carrelet : 18 concessions sont à prendre

lundi 5 novembre 2018 à 8:35 Par Catherine Berchadsky, France Bleu La Rochelle et France Bleu

C'est une particularité du littoral atlantique, les carrelets sont des cabanes de pêcheurs montées sur pilotis. En Charente-Maritime, la préfecture vient de lancer une procédure d'attribution de 18 emplacements de pontons de pêche au carrelet.

Carrelet à Lauzières sur la commune de Nieul-sur-Mer
Carrelet à Lauzières sur la commune de Nieul-sur-Mer © Radio France - Catherine Berchadsky

Charente-Maritime, France

Et si vous deveniez propriétaire d'une cabane de pêche sur pilotis? Le 22 octobre, la préfecture de Charente-Maritime a lancé une procédure d'attribution pour 18 emplacements, de pontons de pêche au Carrelet. Les concessions sont situées sur les communes d'Esnandes, Angoulins, Saint-Laurent-de-la-Prée, Saint-Nazaire-sur-Charente, Port-des-Barques, Soubise, Fouras et Saint-Palais-sur-Mer. Vous avez jusqu'au 22 novembre inclus pour consulter les emplacements et la procédure dans les mairies concernées, elles sont aussi téléchargeables via ce site.

Le Carrelet d'Eric Lelaurin à Nieul-sur-Mer - Radio France
Le Carrelet d'Eric Lelaurin à Nieul-sur-Mer © Radio France - Catherine Berchadsky

"Comme sur la passerelle d'un bateau"

Eric Lelaurin n'est pas peu fier de nous faire visiter son carrelet. Il a racheté le l'emplacement à un marin au long cours, après la tempête Xynthia de 2010. Il ne restait plus rien de la cabane de pêche et du ponton construits quelques 20 ans plus tôt.
"On a juste gardé quelques poteaux de la passerelle, autrement tout le reste a été rebâti" raconte Eric. Le menuisier-charpentier a lui même tout reconstruit il y a trois ans, et aujourd'hui son carrelet est l'un des plus beaux sur le hameau de Lauzières à Nieul-sur-Mer. Eric est d'ailleurs en train de reconstruire celui situé sur le ponton d'à coté qui a lui aussi beaucoup souffert de la tempête de 2010, il a déjà déposé la cabane.

Passerelle  menant à un ancien ponton , aujourd'hui déposé - Radio France
Passerelle menant à un ancien ponton , aujourd'hui déposé © Radio France - Catherine Berchadsky

Le carrelet est un engin de pêche, un cadre  de 4 mètres par 4, avec un filet dont les mailles font 12 millimètres explique Eric, le propriétaire du carrelet :  "une pêche passionnante qui vous permet de relâcher les petits poissons que vous n'abîmez pas."

Le carrelet, un filet de 4 mètres par 4 - Radio France
Le carrelet, un filet de 4 mètres par 4 © Radio France - Catherine Berchadsky

"Un petit havre de paix"

Les carrelets font aujourd'hui partie du patrimoine culturel de la Charente-Maritime. On en compte du plus de 500 dans le département. Ces cabanes sur pilotis et leur grand filet carré suspendu au dessus de l'eau, se retrouvent sur le littoral atlantique de la Vendée jusqu'en Gironde. Ils répondent à des normes très strictes : la plateforme ne doit pas excéder 20 mètres carrés, pas plus de 10 mètres pour la cabane, quant à la vie à bord elle est aussi réglementée.  "On n'a pas le droit en principe de dormir dans la cabane , même si on est autorisé à pêcher de nuit" poursuit  Eric en nous ouvrant les portes de son carrelet. "Trois tours de clefs et nous sommes dans un petit havre de paix" lance l'heureux propriétaire, qui compare sa cabane à la passerelle d'un bateau. Les murs en bois dotés de baies vitrées horizontales offrent en effet une vue imprenable sur l'océan. Un petit coin de paradis qui lui revient à environ 400 euros par mois, de frais de bail versés aux affaires maritimes ( la direction des territoires et de la mer), un montant calculé au prorata de la taille du carrelet.

Eric dans son "petit Havre de Paix" - Radio France
Eric dans son "petit Havre de Paix" © Radio France - Catherine Berchadsky