Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

En Corse, on collecte les déchets à dos d’âne

lundi 16 juillet 2018 à 16:52 Par Jean Pruneta et Christophe Giudicelli, France Bleu RCFM

Rassurez-vous, la Corse dispose de camions pour assurer le ramassage des ordures, mais la communauté des communes de Calvi-Balagne adopte aussi un second moyen plus écologique : des charrettes tirées par des ânes, pour récupérer les biodéchets produits par les restaurants.

Olivier Fondacci ramasse chaque jour les biodéchets dans les rues de L’île-Rousse en compagnie de ses deux ânes
Olivier Fondacci ramasse chaque jour les biodéchets dans les rues de L’île-Rousse en compagnie de ses deux ânes © Radio France - Jean Pruneta

L'Île-Rousse, France

Chaque jour, après les services du midi et du soir, Olivier Fondacci, éleveur d’ânes en Balagne sur la commune de  Santa-Reparata en Haute-Corse installe sur sa charrette six conteneurs et débute sa tournée accompagné de ses deux ânes, Charlie et Peppone dans la ville de l’Ile-Rousse. 

Chaque mois, il collecte entre 140 et 150 tonnes de biodéchets. Des biodéchets qu’il récupère chez les restaurateurs mais également chez des bouchers.

En Corse on collecte les déchets à dos d'âne: Le reportage de Jean Pruneta

70 restaurants sur 90 trient leurs biodéchets.

Sur le territoire de la communauté des communes de Calvi-Balagne, 70 restaurants sur 90 pratiquent le tri des biodéchets. Un nombre encourageant au vu de la problématique de la gestion des déchets que connait la Corse, mais aussi un côté _"pratique"et "nustrale" qui plait à Antoine Paoli, restaurateur qui donne tout ce qui est déchets et restes alimentaires. Pour lui "cette initiative est bien pour la planète car l’âne est un animal qui ne pollue pas, et ne fait pas de bruit."

Olivier Fondacci ramasse les biodéchets dans les restaurants de L'Ile-Rousse en compagnie de Charlie et Peppone ses deux ânes - Radio France
Olivier Fondacci ramasse les biodéchets dans les restaurants de L'Ile-Rousse en compagnie de Charlie et Peppone ses deux ânes © Radio France - Jean Pruneta

Ramasser les biodéchets en charrette, c’est aussi une pratique qui est intéressante économiquement pour Vincent Orabona, vice-président de la communauté des communes de Calvi-Île Rousse "On avait des problèmes pour passer dans les ruelles et les rues piétonnes. _On avait acheté un camion électrique auquel il manquait un peu de force pour monter les côtes. On a donc pensé aux ânes_, et la première année, cela c’est très bien passé." 

En Corse, on collecte les déchets à dos-d’âne: Vincent Orabona vice président de la CC Calvi-Balagne

Vers une collecte à dos d’âne dans les villages ?

"Et pourquoi pas ?" pour Olivier Fondacci, "il faut penser que dans les villages il y a des gens assez sédentaires qui ne peuvent pas bouger. Alors pourquoi ne pas aller dans les villages avec trois ânes et passer dans les ruelles avec des conteneurs de chaque couleur ?"