Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

EN IMAGES - Revivez la traversée de la Manche à la nage en relais en 11h55 par Arnaud Chassery et ses coéquipiers

jeudi 2 août 2018 à 3:35 - Mis à jour le jeudi 2 août 2018 à 16:06 Par Xavier Demagny et Lisa Guyenne, France Bleu Armorique, France Bleu Auxerre et France Bleu

L'Icaunais Arnaud Chassery et ses trois coéquipiers. Les nageurs ont réussi leur traversée de la Manche en relais, au départ de Douvres (Angleterre) pour rejoindre le cap Gris-Nez près de Calais (France) en 11 heures et 55 minutes. Revivez cette aventure sur francebleu.fr

La traversée de la Manche à la nage, une épreuve physique !
La traversée de la Manche à la nage, une épreuve physique ! © Radio France - Lisa Guyenne

Quatre nageurs dont l'Icaunais Arnaud Chassery, né à Joigny et spécialiste des aventures sportives et des nages de longues distances viennent de traverser la Manche à la nage, en relais, sans palme ni combinaison. Parti de Douvres (Angleterre) dans la nuit, Arnaud Chassery et ses trois coéquipiers français, Jacques Deutsch, Sylvain Berthomeau et Frédéric Constanda, ont nagé 11 heures et 55 minutes.  

La traversée de la Manche en direct

15h55 - Satisfaction pour les quatre relayeurs après 11 heures et 55 minutes de nage. Ils ont posé les pieds sur la terre ferme à 14 h 13 heure française !

  - Radio France
© Radio France - LG

14h45 - C'est bon, c'est fait ! Derniers mouvements, et l'arrivée sur la terre ferme ! Les quatre relayeurs n'ont pas eu le droit de toucher la terre ensemble, mais Sylvain à pu se joindre à Arnaud pour les dernières dix minutes !

11h03 - Et si l'on visitait ? A bord du "Connemara", le bateau qui fait la traversée avec nos quatre nageurs, petite visite vidéo. 

10h30 - Les deux tiers du chemin parcouru ! Le relais a parcouru entre 32 et 36 km à la nage, l'ordinateur de bord du bateau n'ayant pas une précision millimétrique, étant donné que nous avons fait beaucoup de gauche-droite pour être toujours à la hauteur du nageur. Chaque athlète a bouclé ses deux heures de nage, Sylvain Berthomeau se lance dans le troisième round !

Troisième round ! - Radio France
Troisième round ! © Radio France - LG
On avance ! - Aucun(e)
On avance ! -

09h46 - D'autres bateaux, bien plus gros ! Les nageurs croisent de gros bateaux sur notre route... des ferries, mais aussi des porte-containers et des pétroliers. Notre petit coucou de dix mètres paraît tout petit à côté !

Les nageurs croisent de sacrés bateaux !  - Radio France
Les nageurs croisent de sacrés bateaux ! © Radio France - LG

09h10 - Après une coupure de réseau pour notre reporter, nous recevons à nouveau des photos ! Arnaud Chassery se lance pour sa deuxième heure de relais. Les côtes française se rapprochent et l'équipe est à fond ! Reste une douzaine de kilomètres à parcourir... à vol d'oiseau. Mais bien plus en trajectoire réelle, avec les courants.

Arnaud Chassery prêt pour sa deuxième heure de relais !  - Radio France
Arnaud Chassery prêt pour sa deuxième heure de relais ! © Radio France - LG

08h05 - Les nageurs viennent de quitter les eaux territoriales britanniques ; retour à l'heure française !

08h02 - Sur le site de la Channel Swimming Association, chargée d'homologuer les traversées, on peut suivre à la trace le Connemara, bateau qui guide les nageurs. Voici la dernière position enregistrée par le chalutier. 

Capture d'écran Google Maps. - Aucun(e)
Capture d'écran Google Maps. -

06h33 - Lever de soleil. La nuit laisse place au jour et à 5h10 heure anglaise, Frédéric et Patrice surveillent Arnaud Chassery qui termine son heure de nage dans quelques minutes. Pendant ce temps, Sylvain se prépare pour sa deuxième heure de nage, et Jacques, le breton de l'équipe, pique un petit somme sur notre lit improvisé ! La dérive est forte, les courants nous éloignent beaucoup de notre tracé de départ.

Le jour se lève ! - Radio France
Le jour se lève ! © Radio France - LG

05h18 - C'est parti pour Arnaud Chassery ! Notre quatrième et dernier relayeur se lance à 04h18, heure locale. Il va croiser le sillage d'un énorme porte container qui risque de faire des vagues... Sur la vidéo, le passage de relais entre à droite du bateau, Jacques Deutsch qui termine sa nage et à gauche, Arnaud qui plonge.

04h36 - Au tour du Breton Jacques Deutsch de s'élancer ! À 63 ans, c'est le doyen du quatuor.  De notre petit chalutier, nous voyons les côtes anglaises qui paraissent à la fois lointaines et toutes proches... et les lumières des côtes françaises qui se dessinent dans le noir !

Le doyen du relais sur le départ ! - Radio France
Le doyen du relais sur le départ ! © Radio France - Lisa Guyenne

03h08 - Ça tangue 🏊 ! Le bateau est bien chargé, toutes les caisses d'équipements des nageurs : vêtements, mais aussi 40L d'eau, 40 sandwiches, du thé chaud... de quoi tenir toute la traversée ! Frédéric Constanda, 2eme relayeur, nage en ce moment à une vitesse très soutenue, comme le confirme la juge. Deux autres équipages sont partis en même temps que nous et le team Association Alopias est en tête !

Le bateau est bien chargé ! - Radio France
Le bateau est bien chargé ! © Radio France - Lisa Guyenne

02h30 - Premier plongeon ! Top départ officiellement lancé, Sylvain Berthomeau est parti pour une heure de nage dans une eau à 17°C, équipé seulement d'un slip et bonnet de bain (seul équipement accepté pour être homologué), bouchons d'oreille pour lutter contre le froid, lunettes, et enduit de graisse à traire pour éviter les irritations de frottement au niveau des bras.

02h19 - L'eau entre 15 et 17 degrés. "C'est un honneur d'être le premier relayeur. Il va falloir être à fond ! C'est la première minute où il fait un peu frais... après c'est parti !" s'amuse Sylvain Berthomeau, premier relayeur et originaire de Brion, près de Joigny. 

02h01 - À bord ! L'équipe des 4 relayeurs vient de prendre place sur le bateau, le Connemara piloté par Kévin, le capitaine. Sylvain Berthomeau, qui nage en premier, commence l'échauffement. Nous nous dirigeons vers la plage ou le départ officiel aura lieu.

Le bateau va suivre toute la traversée. - Radio France
Le bateau va suivre toute la traversée. © Radio France - Lisa Guyenne
Avant le premier plongeon...  - Radio France
Avant le premier plongeon... © Radio France - Lisa Guyenne

01h52 - Difficile de nager dans le noir ! Le départ étant donné au beau milieu de la nuit, les quatre sportifs vont se retrouver dans le noir complet. "Nager en pleine nuit, c'est complètement différent du plein jour. C'est limite un autre sport, on perd tous les repères, on n'a aucun notion de distance, de temps. On ne sait pas ce qu'on touche, un méduse, un poisson, une algue. On ne voit rien du tout !" raconte Frédéric Constanda, le benjamin de l'équipe, 23 ans, originaire de Bassou. 

01h41 - La traversée ne se fait pas n'importe comment. Il y a un protocole très encadré par deux organismes chargés d'homologuer les prouesses sportives des nageurs. La règle, c'est que le bateau s'approche à 50 ou 100 mètres de la côte. Ainsi, le premier relayeur - l'Icaunais Sylvain Berthomeau, originaire de Brion - plonge dans l'eau. Il rejoint la plage à la nage et doit ensuite se mettre debout, lever les bras et s'engager dans la Manche. C'est seulement à partir de ce moment que la traversée pourra officiellement commencer !

01h33 - Prêts pour le départ. L'équipe attend son capitaine au port de Douvres (Angleterre). En plus de lui, sur le bateau suiveur, seront présent son adjoint et le juge chargé d'homologuer la traversée. Tout le monde va embarquer sur un petit chalutier d'une dizaine de mètres. Le temps de faire toutes les vérifications, il sera environ 1h30 du matin, donc 2h30 en heure française. 

L'équipe du relais au grand complet avec de g. à d. Patrice Chassery le père d'Arnaud Chassery, Fallone Pruvot, documentariste ; et nos 4 nageurs, Sylvain, Frédéric, Arnaud et Jacques. - Radio France
L'équipe du relais au grand complet avec de g. à d. Patrice Chassery le père d'Arnaud Chassery, Fallone Pruvot, documentariste ; et nos 4 nageurs, Sylvain, Frédéric, Arnaud et Jacques. © Radio France - Lisa Guyenne

01h14 - Dernier entraînement mardi soir.  Arnaud, Frédéric, Jacques et Sylvain se sont entraînés mardi, puis dans la soirée (notre photo) dans la rade de Douvres, une dizaine de minutes de nage pour s'essayer au "noir complet".

01h01 - 34 km... minimum ! La distance minimal que vont parcourir les relayeurs entre le Royaume-Uni et la France est d'environ 34 kilomètres, mais avec les courants et la dérivation, on atteint très souvent le double.

La traversée de la Manche à la nage. - Radio France
La traversée de la Manche à la nage. © Radio France - Xavier Demagny