Insolite

EN IMAGES - La première étape du championnat de France de la pizza s'est déroulée à Clermont-Ferrand

Par Lauriane Havard, France Bleu Pays d'Auvergne lundi 23 octobre 2017 à 19:14

Les candidats ont rivalisé d'imagination pour séduire les papilles du jury
Les candidats ont rivalisé d'imagination pour séduire les papilles du jury © Radio France - Lauriane Havard

28 candidats ont participé ce lundi à la première étape qualificative pour le championnat de France de pizza, sous les yeux d'un jury très attentif. Cuisson, garniture, étalage de la pâte... Tout est une question de dosage ! Mamma mia !

"La pizza, il faut lui donner de l'amour". On est prévenu, on ne rigole pas avec la pizza. Ce mets d'origine italienne en a conquis plus d'un. Les 28 candidats et l'ensemble du jury se sont retrouvés dès 9h ce lundi matin dans les locaux de Métro. Ce grossiste pour les professionnels de la restauration, situé dans le quartier des Gravanches à Clermont-Ferrand s'est transformé en pizzeria géante le temps d'une journée.

La pâte à pizza, on la caresse pour avoir un résultat au top - Simone l'un des 28 candidats

Rouleau à pâtisserie, laminoir, à la main... Chacun a sa technique pour étaler le pâton. Mais pour beaucoup, le must cela reste l'étalage manuel. "Je n'ai jamais utilisé de rouleau, c'est trop brutal. La pâte à pizza, on la caresse pour avoir un résultat au top à la fin" explique Simone, pizzaïolo d'origine italienne installé dans la Drôme. Et le jury abonde dans son sens. Julien Serri, actuellement formateur pizzaïolo, s'adresse au candidat : "Tu vois, là, il y a des traces de doigts (...) Pour façonner la pâte, on la touche, on la caresse, on y va doucement, c'est pour ça que je le compare à une histoire d'amour".

Une base de potimarron pour une pizza aux saveurs automnales  - Radio France
Une base de potimarron pour une pizza aux saveurs automnales © Radio France - Lauriane Havard

L'âge d'or de la pizza

Les français sont actuellement les plus gros consommateurs de pizza en Europe, devant les italiens! Une véritable success story qui n'échappe pas aux professionnels. Le formateur Julien Serri raconte que les demandes pour maîtriser l'art de la pizza sont en plein boom. "On a des garagistes, des comptables qui se reconvertissent".

Yoan Garcin en est le parfait exemple. Ce pizzaïolo installé à Billom dans le Puy-de-Dôme est le champion de France de la pizza 2017, mais avant il était informaticien. "Depuis ce titre, ça a changé beaucoup de choses, on a explosé, tout le monde vient d'un peu partout pour goûter nos pizzas!" explique-t-il.

Au centre : le chef étoilé Cyrille Zen en pleine dégustation  - Radio France
Au centre : le chef étoilé Cyrille Zen en pleine dégustation © Radio France - Lauriane Havard

Un chef étoilé dans le jury

A la table du jury, il y avait notamment le chef Cyrille Zen qui tient La Bergerie de Sarpoil près d'Issoire et le Bistrot Zen à Montpeyroux. Etre l'heureux élu d'une étoile au guide Michelin n'empêche pas de goûter des pizzas, bien au contraire. "On a eu des surprises gustatives aujourd'hui, avec la pizza on peut faire des mariages très fun qu'on ne peut pas forcément se permettre pour d'autres plats".

Alors à quand une pizza au menu ? "Peut-être un jour !" lance Cyrille Zen "Cela pourrait être une bonne idée pour les clients du Bistrot".

Sur les 28 candidats inscrits à la première étape qualificative, dix ont été retenus. Ils participeront à la grande finale du championnat de France de la pizza les 4 et 5 avril prochains à Paris.