Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Mise à l'eau du "Tromaran 2", un trimaran construit par un cherbourgeois

Onze mètres de long et huit mètres de large, le deuxième trimaran du cherbourgeois Yann Crézé a pris l'eau le jeudi 30 juillet dernier. Son premier bateau avait été réduit en cendres. Pour ses 60 ans, il renouvelle l'exploit et s'offre le "Tromaran 2".

Le trimaran a été mis à l'eau le 30 juillet dernier, tout en respectant la tradition maritime : casser une bouteille sur la proue du navire.
Le trimaran a été mis à l'eau le 30 juillet dernier, tout en respectant la tradition maritime : casser une bouteille sur la proue du navire. © Radio France - Linda Achour

Un trimaran pour ses 60 ans

Un trimaran de onze mètres de long et huit de large. C'est le cadeau que s'est offert Yann Crézé pour son anniversaire. 

Une heure avant la mise à l'eau, Yann Crézé profite du soleil et fait un dernier tour du Tromaran.
Une heure avant la mise à l'eau, Yann Crézé profite du soleil et fait un dernier tour du Tromaran. © Radio France - Linda Achour

Au bout de deux ans de travail, soit plus de 2500 heures passées dans un hangar aménagé, le trimaran a enfin touché l'eau ce jeudi 30 juillet. Mais avant ça, il fallait le déplacer. Le "Tromaran 2" pèse près de 3,5 tonnes.

Hissez-haut !
Hissez-haut ! © Radio France - Linda Achour
Direction le port.
Direction le port. © Radio France - Linda Achour

Il y avait un "Tromaran 1"

Yann Crézé n'en est pas à son premier coup d'essai. Il y a près de trois an, son premier trimaran a été réduit en cendres à cause d'un accident. 

J'avais vraiment envie que ce soit une renaissance. C'est pour ça que je l'ai fait de la même couleur et j'ai gardé le même nom. Maintenant c'est Troumaran 2.

"Je suis fébrile"

Yann Crézé cache bien son stress quelques minutes avant la mise à l'eau. 

Je pense à ce moment-là quasiment tous les jours depuis deux ans. Je me réveille même la nuit à quatre heure du matin. 

Sa famille et ses amis sont là, en soutien, mais aussi pour admirer le spectacle.

Les deux fils de Yann Crézé s'apprêtent à monter à bord.
Les deux fils de Yann Crézé s'apprêtent à monter à bord. © Radio France - Linda Achour

Direction les côtes manchoises

Yann Crézé a toujours voulu construire un bateau, faire le tour du monde : "J'étais très ambitieux à l'époque". Là ce qu'il souhaite, c'est naviguer vers "les îles anglo-normandes, un terrain de jeu extraordinaire. Même Chausey, c'est un petit paradis quand vous échouez sur la plage, vous êtes quasiment tout seul, c'est hallucinant."

Avant de rejoindre les côtes manchoises, Yann Crézé effectuera des tests au niveau de la digue de Cherbourg la semaine prochaine.
Avant de rejoindre les côtes manchoises, Yann Crézé effectuera des tests au niveau de la digue de Cherbourg la semaine prochaine. © Radio France - Linda Achour

"Un navire qui n'a pas goûté au vin, goûtera au sang"

C'est une vieille superstition marine à laquelle Yann Crézé est attaché. Avant de mettre un navire à l'eau, on cassait une bouteille de vin sur la proue pour baptiser le bateau et conjurer le sort. Avec les années, le vin a été remplacé par du champagne. 

Au bout de plusieurs essais, la bouteille de champagne se casse finalement.
Au bout de plusieurs essais, la bouteille de champagne se casse finalement. © Radio France - Linda Achour

D'ici quelques semaines, Yann Crézé sera bien loin, au large de nos côtes manchoises.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess