Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

EN IMAGES - Week-end de grandes marées au Mont Saint Michel

Pour le dernier week-end de grandes vacances, le coefficient de marée était élevé au Mont Saint Michel avec 112 ce samedi 31 août et 113 le dimanche 1er septembre. Les touristes sont venus en nombre assister au spectacle du monument redevenu île.

Le Mont Saint Michel, l'un des monuments les plus visité de France voit un afflux de touristes encore plus important lors des grandes marées.
Le Mont Saint Michel, l'un des monuments les plus visité de France voit un afflux de touristes encore plus important lors des grandes marées. © Radio France - Marianne Yotis

Mont Saint-Michel, France

Les grandes marées sont toujours un phénomène très observé par les curieux. Mais le Mont Saint Michel, l'un des monuments les plus visités de France, est sans doute l'un des lieux les plus prisés par les touristes pour voir la mer monter. 

Lors de la marée basse, les touristes peuvent traverser toute la baie du Mont Saint Michel à pied - Radio France
Lors de la marée basse, les touristes peuvent traverser toute la baie du Mont Saint Michel à pied © Radio France - Marianne Yotis
Les piétons quittent la baie avant le passage du mascaret - Radio France
Les piétons quittent la baie avant le passage du mascaret © Radio France - Marianne Yotis

Entre 1h45 et deux heures avant la pleine mer, le mascaret, vague blanche de petite hauteur, parcourt toute la baie. Ceux qui connaissent le phénomène calculent l'heure d'arrivée et cherchent le meilleur point d'observation : sur les hauteurs ou sur la passerelle qui mène au Mont Saint Michel. 

Le mascaret envahit la baie sous forme de vague blanche 1h45 avant la pleine mer - Radio France
Le mascaret envahit la baie sous forme de vague blanche 1h45 avant la pleine mer © Radio France - Marianne Yotis
Le mascaret était attendu par le public, bien informé.   - Radio France
Le mascaret était attendu par le public, bien informé. © Radio France - Marianne Yotis
Après le passage de la vague, l'eau se transforme en un tourbillon avant de continuer à monter  - Radio France
Après le passage de la vague, l'eau se transforme en un tourbillon avant de continuer à monter © Radio France - Marianne Yotis

L'eau continue de monter lentement jusqu'à recouvrir une large partie de la baie. Lorsque le coefficient de marée dépasse 110, le Mont Saint Michel redevient une île. L'eau rentre même par l'entrée du monument. 

Le Mont Saint Michel, redevenu une île, l'espace d'une heure - Radio France
Le Mont Saint Michel, redevenu une île, l'espace d'une heure © Radio France - Marianne Yotis

Les amateurs de canoë, kayak ou encore de paddle profitent de la marée pour faire le tour de la baie. Les plus téméraires tentent même de passer par dessus le mascaret. 

Les canoës profitent du mascaret pour naviguer - Radio France
Les canoës profitent du mascaret pour naviguer © Radio France - Marianne Yotis
Pendant la pleine mer, l'eau rentre dans le Mont Saint Michel... et les kayaks aussi!  - Radio France
Pendant la pleine mer, l'eau rentre dans le Mont Saint Michel... et les kayaks aussi! © Radio France - Marianne Yotis
La marée haute fait le bonheur des amateurs de paddle qui naviguent dans toute la baie - Radio France
La marée haute fait le bonheur des amateurs de paddle qui naviguent dans toute la baie © Radio France - Marianne Yotis

Pour les piétons, l’accès est coupé, l'espace d'une heure. 

Pendant une heure, les visiteurs qui observaient la marée depuis la passerelle ne peuvent plus accéder au Mont - Radio France
Pendant une heure, les visiteurs qui observaient la marée depuis la passerelle ne peuvent plus accéder au Mont © Radio France - Marianne Yotis
Tout le monde se rassemble sur les tours pour observer toute la baie du Mont Saint Michel - Radio France
Tout le monde se rassemble sur les tours pour observer toute la baie du Mont Saint Michel © Radio France - Marianne Yotis
Les curieux viennent voir l'eau entrer dans le Mont tout en essayant de garder les pieds au sec - Radio France
Les curieux viennent voir l'eau entrer dans le Mont tout en essayant de garder les pieds au sec © Radio France - Marianne Yotis
C'est encore plus impressionnant vu d'en haut - Radio France
C'est encore plus impressionnant vu d'en haut © Radio France - Marianne Yotis

Après la haute mer, il faut environ six heures la marée pour devenir basse. L'eau se retire progressivement, libérant d'abord l'accès au mont jusqu'à découvrir toute la baie. 

La marée descendante vue de l'abbaye du Mont Saint Michel - Radio France
La marée descendante vue de l'abbaye du Mont Saint Michel © Radio France - Marianne Yotis
La mer se retire, laissant derrière elle une traînée brillante sous les rayons du soleils - Radio France
La mer se retire, laissant derrière elle une traînée brillante sous les rayons du soleils © Radio France - Marianne Yotis

"C'est un rendez-vous saisonnier"

Lorsque les coefficients de marée sont forts, les touristes sont plus nombreux que d'habitude à visiter le Mont Saint Michel. "C'est un rendez-vous saisonnier qui attire les locaux aussi bien que les visiteurs étrangers. C'est un événement assez rare et lorsque les conditions météo sont bonnes comme ce week-end où il n'a pas plu, les touristes sont nombreux à profiter du spectacle", explique Xavier Bailly, l'administrateur du Mont Saint Michel. 

Lorsque la marée est redevenue basse, les visiteurs quittent les tours pour visiter l'abbaye ou déambuler dans les rues.  - Radio France
Lorsque la marée est redevenue basse, les visiteurs quittent les tours pour visiter l'abbaye ou déambuler dans les rues. © Radio France - Marianne Yotis

"On était déjà venus l'année dernière pour voir le Mont Saint Michel, mais cette année, on voulait venir spécialement pour les grandes marées donc on a repéré les dates et on a décidé de venir passer une nuit au Mont", confie Claudine Dupas, habitante de Ligné en Loire atlantique. Elle a planifié tout le voyage pour le groupe depuis le mois de décembre pour s'assurer d'avoir des chambres disponibles. 

Pour voir la marée au Mont Saint Michel; ce groupe de vacanciers a planifié son séjour depuis le mois de décembre - Radio France
Pour voir la marée au Mont Saint Michel; ce groupe de vacanciers a planifié son séjour depuis le mois de décembre © Radio France - Marianne Yotis

La marée est toujours un moment à risque, quelque soit le lieu où l'on se trouve. Mais d'après la gendarmerie, présente sur place, aucun accident n'a eu lieu durant ce week-end de grandes marées. Pour eux, le risque se trouve plus sur les lieux de pêche à pied que sur le monument, où les visiteurs sont en général bien informés.

Lors des week-ends de grandes marées, le risque d'accident augmente. Les forces de l'ordre et les pompiers redoublent de vigilance - Radio France
Lors des week-ends de grandes marées, le risque d'accident augmente. Les forces de l'ordre et les pompiers redoublent de vigilance © Radio France - Marianne Yotis

Vous pouvez retrouver les jours et les horaires des marées sur le site de l'office de Tourisme du Mont Saint Michel.

Choix de la station

France Bleu