Insolite

En mission à Calais, des policiers de Châtel-Guyon passent la nuit dans leur fourgon à cause de punaises de lit

Par Lauriane Havard, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu dimanche 2 juillet 2017 à 13:37 Mis à jour le dimanche 2 juillet 2017 à 15:43

Piqûres de punaises de lit d'un des policiers de la CRS d'Orléans
Piqûres de punaises de lit d'un des policiers de la CRS d'Orléans

80 policiers de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS 48), basée à Châtel-Guyon dans le Puy-de-Dôme sont partis mardi en mission à Calais. Logés dans un hôtel, ils ont eu une sacrée surprise en arrivant sur place.

Les policiers de la CRS 48 de Châtel-Guyon sont arrivés à Calais mardi pour remplacer leurs collègues de la CRS d'Orléans, dans le cadre d'une mission de sécurisation. Sur le trajet en direction du nord de la France, leurs collègues d'Orléans les ont avertis qu'ils avaient fait une mauvaise rencontre dans leurs chambres d'hôtel! Plusieurs d'entre eux ont été piqué par des punaises de lit.

Sachant cela, une fois arrivés sur place, les policiers puydômois ont décidé d'inspecter les lits et les chambres pour vérifier l'information de leurs collègues orléanais. "Sur le moment nous n'avons pas vu de punaises mais il faut savoir qu'elles réagissent à la chaleur corporelle et c'est à ce moment là qu'elles sortent de leur léthargie" explique Frédéric Poisson, l'un des policiers actuellement à Calais, représentant du syndicat Unité SGP Police Force Ouvrière.

Nous avons passé la nuit dans nos fourgons, c'était un vrai calvaire

Par la suite, le mercredi, le patron de l'hôtel a contacté une entreprise spécialisée pour lutter contre ces punaises. "Nous, nous étions sur le terrain jusqu'à 1 heure du matin. Quand nous sommes arrivés dans nos chambres, nous avons décidé de ne pas y dormir, nous avons passé la nuit dans nos fourgons, franchement c'était un vrai calvaire", raconte Frédéric Poisson. En attendant, le patron de l'hôtel niait la présence de punaises de lit. Le lendemain, le jeudi, les policiers de la CRS 48 ont constaté la présence d'insectes dans leurs lits, une nouvelle fois ils ont décidé de dormir dans leur fourgon. Au total, les 80 policiers de Châtel-Guyon ont passé deux nuits dans leurs véhicules.

Une punaise de lit prise en photo par un policier de Châtel-Guyon - Aucun(e)
Une punaise de lit prise en photo par un policier de Châtel-Guyon

La présence de punaises de lit a finalement été avéré

Une seconde société spécialisée dans la détection de ces insectes est revenue à l'hôtel ce samedi, cette fois avec un chien spécialement dressé aux Etats-Unis. Ils ont effectivement trouvé ces petites bêtes dans les lits de l'établissement. "On pense qu'une dizaine de chambres est infectée" rapporte Frédéric Poisson, l'un des policiers de la CRS 48 actuellement à Calais.

Après ces deux nuits pour le moins épiques, les policiers puydômois ont été relogés dans différents hôtels à Calais et aux alentours. Mais pour cause d'affluence dans ces établissements, ils vont devoir déménager à nouveau à partir du 4 juillet prochain. Ils sont en mission à Calais jusqu'au 12 juillet.

"Pour le moment, ça se rapproche plus de Koh-Lanta que d'un travail de fonctionnaires de police prévu pour une mission de lutte contre l'immigration clandestine à Calais" Frédéric Poisson de la CRS 48 à Châtel-Guyon