Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

En Vendée, un retraité lance un appel aux dons pour se racheter un orgue de barbarie

mercredi 26 septembre 2018 à 18:56 Par Emmanuel Sérazin, France Bleu Besançon et France Bleu Loire Océan

Un retraité installé en Vendée lance un appel aux dons sur Internet, dans l'espoir de racheter un orgue de barbarie après le vol de son instrument. Charles-Gabriel Castaldi veut donner du plaisir avec sa musique, tout en améliorant sa maigre retraite.

A défaut de jouer du limonaire pour le moment, Charles-Gabriel Castaldi fabrique des musiciens à partir de bois flotté
A défaut de jouer du limonaire pour le moment, Charles-Gabriel Castaldi fabrique des musiciens à partir de bois flotté © Radio France - Emmanuel Sérazin

La Chapelle-Hermier, France

A 78 ans, Charles-Gabriel Castaldi est ce qu'il convient d'appeler un retraité (très) actif. Cet ancien chauffeur routier est originaire de Besançon, où il a découvert le limonaire, nom utilisé par les musiciens pour désigner l'orgue de barbarie. En 2010, on lui vole son instrument dans son camion. Il sillonne le Doubs pour le retrouver, en vain. Le retraité abandonne la musique et se consacre au théâtre amateur. En 2014, le couple décide de s'installer à la Chapelle-Hermier en Vendée pour raison familiale.

Rattrapé par le virus de la manivelle

La semaine dernière, Charles-Gabriel a décidé de lancer un appel aux dons sur Internet. Objectif : s'acheter un nouveau limonaire. Car le retraité a été rattrapé par le virus...

Comment Charles-Gabriel a-t-il été rattrapé par le virus du limonaire ?

Au moins 3 000€

Aujourd'hui, Charles-Gabriel Castaldi vit avec moins de 1 000€ par mois, retraite complémentaire comprise. Impossible pour lui de débourser les 3 à 4 000€ nécessaires pour acheter un bon limonaire d'occasion. Alors, il a décidé de s'adresser aux auditeurs de France Bleu...

Pour réaliser son rêve, le retraité a lancé un message sur sa page Facebook en ouvrant une cagnotte en ligne. Et pour faire un don, il suffit de cliquer ici.