Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Enedis remet le débardage à la mode pour enlever de vieux poteaux électriques

mardi 26 juin 2018 à 15:59 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

C'est une première en France, expérimentée cette semaine entre Thiers et Escoutoux. Deux juments sont chargées d'enlever une douzaine de poteaux implantés dans la montagne thiernoise. Une pratique bien plus respectueuse de l'environnement.

Vérone va tracter un poteau en bois
Vérone va tracter un poteau en bois © Radio France - Emmanuel Moreau

Puy-de-Dôme, France

Océane et Vérone sont deux comtoises, une race de chevaux de traits. Elles sont conduites par Rémy, le responsable d'Attel'Auvergne. Avec ses juments, ils sont habitués à travailler pour des collectivités ou à faire du débardage en forêt, mais débarder de vieux poteaux EDF, c'est une première

Il y en a une douzaine; 5 à 600 kilos pour ceux en bois, un peu plus d'une tonne pour les poteaux béton. La ligne de 20.000 volts qu'ils supportaient franchit une petite rivière avant de grimper jusqu'à une ancienne carrière. Elle n'est plus en service depuis une vingtaine d'années mais elle n'avait jamais été démontée. Pas facile dans ce secteur montagneux, d'autant plus que les arbres ont poussé et recouvert les câbles.

Pas plus long et pas plus cher

C'est là que les chevaux interviennent! Dans un cas classique, il aurait fallu faire venir des engins, ce qui veut dire tracer une piste à la pelle mécanique dans ce secteur escarpé. C'est long et surtout destructeur pour le milieu naturel, pas idéal en plein cœur du Parc Naturel Régional Livradois-Forez. Le cheval, lui, passe partout. Et le chantier n'est pas plus long, car il faut compter le temps de réaliser la piste, pour un coût similaire. 

C'est pour cela que l'entreprise SCIE, le prestataire d'Enedis pour ce chantier, a proposé d'expérimenter le cheval. Le seul bruit que l'on entend, c'est celui de la rivière en contrebas et de Rémy qui guide ses juments. "Derrière", elles reculent, "gauche, droite", elles tournent du bon côté, Océane et Vérone obéissent à la voix de leur maître. Une seule jument si la charge n'est pas trop lourde, les deux si nécessaire, elles tractent leur charge facilement même en pleine pente. 

Les poteaux vont donc être ramenés petit à petit au bord d'une route, d'où ils seront chargés sur un camion. Océane et Vérone tracteront également jusque là les équipements électriques qui équipaient ces poteaux. Il faudra aussi ramener les câbles, souvent coincés dans les branches. L'entreprise SCIE a déjà programmé un chantier du même genre à l'automne prochain, à Isserteaux.