Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Enka, une chienne de 9 ans, sauvée par des spéléologues drômois

jeudi 11 octobre 2018 à 19:45 Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Enka s'était coincée dans une grotte à la Baume-d'Hostun (Drôme) lors d'une partie de chasse samedi. Ses propriétaires ont fait appel au comité de spéléologie de la Drôme pour la sortir de ce mauvais pas.

Aurélie, heureuse de retrouver sa chienne Enka
Aurélie, heureuse de retrouver sa chienne Enka - Aurélie Gamon

La Baume-d'Hostun, France

Enka, une chienne Jagdterrier, était partie à la chasse avec son maître Gilles Gamon samedi. Vers 10h, elle disparaît. L'animal porte un collier émetteur qui permet de la repérer : elle est dans une cavité à la Baume-d'Hostun. Les pompiers se déplacent, insèrent une caméra dans la grotte mais ne voient pas Enka. La chienne ne répond pas aux appels, n'aboie pas. Les secouristes ne peuvent rien faire.

Lundi matin, les propriétaires d'Enka appellent le comité départemental de spéléologie de la Drôme. La chienne répond aux appels. Quatre bénévoles arrivent vers 16h, une dizaine de chasseurs se mobilisent pour les aider. 

Une chaîne humaine se met en place pour déblayer l'accès à la cavité - Aucun(e)
Une chaîne humaine se met en place pour déblayer l'accès à la cavité - Aurélie Gamon

Il faut creuser, déblayer la terre avec des pioches, des seaux, puis le travail pour désobstruer la cavité devient plus technique pour les spéléologues. Le président du comité, Olivier Garnier, raconte : "On est arrivé sur des zones plus compliquées, des trémies, des zones éboulées avec des rochers. On a fait de l'étaiement, sorti des blocs avec des tire-forts, cassé des blocs pour les évacuer parce qu'ils étaient trop lourds. On a travaillé comme ça 6 heures, jusqu'à presque 22h. Et au moment où on allait arrêter les recherches pour les reprendre le lendemain, on a eu la chance d'entendre le chien qui avait l'air d'être très proche de nous."

Le boyau à élargir - Aucun(e)
Le boyau à élargir - Olivier Garnier

"J'ai vu le chien dans ma lampe"

Les spéléologues décident donc de continuer leurs efforts. Olivier Garnier est devant. Il creuse, gratte, est presque coincé avec les pieds, n'arrive pas à passer, mais Enka est juste là : "Et là, j'ai vu le chien, j'ai vu le chien dans ma lampe. Je l'ai appelé, il a lui-même creusé le petit passage, les derniers mètres qui restaient, et il est sorti. Il est passé devant moi, j'ai vu qu'il était en bonne santé, j'ai été assez ému, et il a rejoint sa maîtresse très rapidement. On était vraiment super content."

Le spéléologue Olivier Garnier raconte le sauvetage d'Enka

L'équipe de sauveteurs réunie à la fin de l'opération - Aucun(e)
L'équipe de sauveteurs réunie à la fin de l'opération - Aurélie Gamon

L'opération s'est terminée autour d'un apéro. Le couple propriétaire de la chienne a également fait un don au comité départemental de spéléologie pour les remercier de leur engagement.