Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Entre clichés et évolution des mentalités, les chasseurs du Sud-Ouest tentent de faire une place aux femmes

dimanche 27 mai 2018 à 4:03 Par Nolwenn Quioc, France Bleu Occitanie

En France, 1.2 millions de personnes pratiquent la chasse. Et parmi elles, 2% sont des femmes. Un chiffre modeste mais qui ne cesse d'augmenter, et qui force professionnels et amateurs à s'adapter. Reportage au salon des chasseurs du Grand Sud.

La fédération de chasse d'Occitanie fait la part belle aux femmes avec un stand qui leur est entièrement dédié
La fédération de chasse d'Occitanie fait la part belle aux femmes avec un stand qui leur est entièrement dédié © Radio France - Nolwenn Quioc

Occitanie, France

Difficile de rater le stand de la Chasse au féminin, à l'entrée du salon : son sanglier rose, son lapin mignon et son trophée tête de cerf en origami attirent forcément l'attention. "On a voulu faire un stand girly, explique, sans peur du cliché, Lucie Gillioz, de la fédération de chasse d'Occitanie. Il faut bien ça pour interpeller ! on constate depuis quelques années que de plus en plus de femmes se mettent à la chasse."

Audrey, fauconnière de son métier, pratique la chasse au vol dans l'Aude - Radio France
Audrey, fauconnière de son métier, pratique la chasse au vol dans l'Aude © Radio France - Nolwenn Quioc

Audrey, de la fédération des chasseresses audoises, acquiesce. Elle pratique la chasse au vol, et est venue avec sa buse. "On a trouvé tout naturellement notre place, on est bien acceptées. Tout le monde peut chasser, ce n'est pas exclusivement pour les hommes !" 

On s'adresse surtout aux chasseurs hommes pour leur faire passer un message : vos femmes et vos filles, il faut les amener à la chasse !" - Lucie Gillioz

"On est moins macho" explique un chasseur

Les mentalités évoluent, loin de l'image du chasseur bourru, seul avec son chien, dans les bois, sous la pluie. "C'est fini ! on est moins macho qu'on a été ! confirme Gérard, chasseur dans le Tarn, l'Aude et la Haute-Garonne. Malgré ce qu'on peut dire, elles peuvent nous apporter beaucoup de choses. Sur le feeling, comment se placer, tirer.. parce qu'il y a de très bonnes tireuses. C'est que du positif !"

Le monde de la chasse s'adapte à l'augmentation du nombre de chasseresses

Pourtant, parmi les femmes venues au salon, très peu de chasseresses : la plupart sont là pour accompagner leur mari, mais ne l'ont jamais suivi dans les bois. "C'est vrai que ça m'intéresse, j'aime les chiens, mais la chasse non ! avoue Odette. Je n'aime pas tuer les bêtes, je ne me vois pas chasser !"

Des gilets, pantalons et même des fusils spécialement pour les chasseresses

Il y a 5 ans, les femmes représentaient un peu plus d'1% de la population des chasseurs en Occitanie. Ce chiffre a aujourd'hui doublé, et les fédérations de chasses anticipent une hausse bien plus importante dans les prochaines années, pour atteindre peut-être les 10% en 10 ans, comme en Allemagne ou aux Etats-Unis. Alors forcément, les professionnels s'adaptent à cette nouvelle clientèle. Dans ses magasins Terres et Eaux, Jean-Marc Lay a doublé en quelques années la surface consacrée aux vêtements pour femmes. 

Sur le stand de la boutique Terres et Eaux, présente notamment à Saint-Gaudens, on trouve un rayon dédié aux vêtements pour les femmes - Radio France
Sur le stand de la boutique Terres et Eaux, présente notamment à Saint-Gaudens, on trouve un rayon dédié aux vêtements pour les femmes © Radio France - Nolwenn Quioc

Les armureries aussi évoluent, pour proposer davantage de fusils et de carabines adaptés aux femmes. Car Hubert Colinet, armurier à Montauban, le constate : les femmes ne sont pas attirées par les mêmes armes que les hommes. "La première chose, c'est le poids : il faut que ce soit léger. Il faut que la bascule soit jolie, que ce soit gravé. La portée, la puissance, ça les intéresse moins. C'est un peu comme une femme qui va acheter un bijou ou une robe, c'est pareil. C'est amusant !" Malgré l'évolution des mentalités, certains clichés ont visiblement encore de beau jours devant eux.

En ce qui concerne la chasse, les femmes ne sont plus cantonnées à la cuisine - Radio France
En ce qui concerne la chasse, les femmes ne sont plus cantonnées à la cuisine © Radio France - Nolwenn Quioc

Une manifestation anti-chasse

La chasse reste néanmoins un loisir qui est loin de faire l'unanimité. Dimanche 27 mai, sept associations de défense des animaux appellent à manifester contre la pratique de la chasse, devant le Salon des chasseurs au Parc des expos de Toulouse. Elles s'inquiètent des signaux positifs envoyés aux chasseurs par le gouvernement, comme la baisse de moitié du prix du permis de chasse, ou l'autorisation du silencieux, alors que la biodiversité est au plus mal. "La chasse aujourd'hui c'est juste une aberration, une horreur, une accumulation de pratiques barbares, cruelles et inutiles" dénonce Carole Marre, du Mouvement pour la Cause animale. 

Pour Carole Marre, la chasse est une pratique inutile et barbare

Le rassemblement est prévu de 14h à 16h rond point Michel Bénech à Toulouse.