Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Entre distanciation sociale et télétravail, le quotidien actif et confiné de la rédaction de France Bleu Isère

-
Par , France Bleu Isère

Un grand silence est tombé sur la salle de rédaction autrefois bourdonnante de France Bleu Isère. Tout le monde travaille à la maison avec les moyens du bord. Sauf ceux qui vous parlent en direct le matin, mais sans jamais se croiser. Voici le quotidien des journalistes confinés qui vous informent.

La rédaction recomposée, à distance, de France Bleu Isère
La rédaction recomposée, à distance, de France Bleu Isère © Radio France -
Finie la ruche bourdonnante de conversations et de coups de téléphone dans la salle de rédaction de France Bleu Isère
Finie la ruche bourdonnante de conversations et de coups de téléphone dans la salle de rédaction de France Bleu Isère © Radio France - Véronique Saviuc

Un calme étrange s'est abattu sur la salle de rédaction de France Bleu Isère

Au petit matin, finies les conversations informelles et détendues avant l'antenne. Désormais, chacun est dans sa boîte et ne croise personne avant d'aller au micro : un journaliste dans un studio isolé à Grenoble, un autre dans un bureau à Bourgoin-Jallieu, le technicien derrière sa console, très loin de l'animateur qui va égayer votre matinée. Et encore plus loin, dans le hall d'entrée, la chargée d'accueil qui vous répond au téléphone. Et aucun invité, aucun intervenant extérieur, ils sont tous au téléphone. 

Les matinaliers, chacun dans leur studio : à Grenoble pour Laurent, à Bourgoin pour Nicolas
Les matinaliers, chacun dans leur studio : à Grenoble pour Laurent, à Bourgoin pour Nicolas © Radio France -

Distanciation sociale et proximité à la fois

Tout est organisé pour que l'on ne se rencontre pas dans les locaux de France Bleu Isère, pour respecter la fameuse "distanciation sociale", même dans votre radio de "proximité". Néanmoins, quand le rouge micro s'allume, la magie opère, l'émission commence, la bonne humeur est là et c'est -presque- comme avant !

En ville ou en montagne, dans la cuisine ou sur la terrasse, l'équipe est sur le pont
En ville ou en montagne, dans la cuisine ou sur la terrasse, l'équipe est sur le pont © Radio France - Lionel Cariou

En direct depuis le canapé du salon

Et pourtant, tout a changé dans notre organisation. Les radios de la région se sont regroupées pour continuer à vous accompagner, tout en limitant la présence des collaborateurs dans les locaux des différentes stations. Beaucoup de ceux que vous entendez vous parlent en direct de leur cuisine, de leur chambre ou de leur balcon. Les interviews se font au téléphone portable avec des artifices pour enregistrer les conversations, les montages sur la table du salon, au milieu des enfants, et les articles web, parfois entre deux biberons ou au moment de la sieste des plus petits. 

Capture d'écran de la télé-conférence de rédac par Teams, c'est pas l'idéal
Capture d'écran de la télé-conférence de rédac par Teams, c'est pas l'idéal © Radio France - Véronique Saviuc

La journée commence par une télé-conférence de rédaction

Comme toute bonne journée de journalistes, elle commence par une conférence de rédaction, à distance bien sûr. Qui sur son ordinateur, qui sur son smartphone, on utilise une de ces applications qui permettent de se parler, et même de se voir pour débriefer nos journaux du matin, proposer des sujets et organiser le travail de l'équipe. Micros ouverts, il n'est pas rare d'entendre un miaulement de chat ou un babillage de bébé pendant la réunion, quand l'un d'entre nous ne disparaît pas pour apaiser une dispute d'enfants au fond de l'appartement. Des conditions qui ne sont pas idéales mais qui permettent de lancer la journée de travail. 

Rédaction d'un article web à quatre (avec la girafe !)
Rédaction d'un article web à quatre (avec la girafe !) © Radio France - Céline Loizeau

Ensuite, chacun part en quête de ses interlocuteurs, plutôt faciles à joindre et disponibles en ce moment. Il faut maintenant trouver le moyen technique de faire son interview. Ce qui ne prend que quelques minutes quand on peut rencontrer un intervenant ou l'interroger par téléphone avec le matériel habituel de la station de France Bleu Isère, devient en revanche très compliqué en télétravail. Pas de face-à-face, il faut trouver le moyen d'enregistrer une conversation avec tel ou tel logiciel, WhatsApp, Teams, Zoom, Jitsi, Meet, etc, en fonction de l'équipement de l'interlocuteur, son habileté technique et le temps dont il dispose. Un vrai casse-tête souvent. 

Expérimentation acoustique pour enregistrer sa voix sans réverbération
Expérimentation acoustique pour enregistrer sa voix sans réverbération © Radio France - Véronique Pueyo

Il faut s'adapter, s'énerver quand cela ne va pas assez vite

Suit le montage, avec des outils différents "plus légers" parce qu'on travaille à distance sur des ordinateurs portables. Il faut réapprendre, s'adapter, s'énerver quand cela ne va pas assez vite ou que ça ne marche pas. Pour enregistrer sa voix, pas de studio traité pour obtenir un bon son. On choisit une pièce dont l'acoustique n'est pas trop mauvaise. On enregistre avec son smartphone ou un petit magnéto de dépannage qu'on ressort de nos tiroirs et on fait plusieurs essais, parce que ça ne ressemble pas à la qualité dont on a l'habitude. Qu'importe, le lendemain, l'info est là, à l'antenne, et dans votre poste de radio. 

Masque déconseillé pour parler au micro
Masque déconseillé pour parler au micro © Radio France - Véronique Saviuc

Il ne reste qu'à dire bonjour et à vous parler :-)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess