Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Épiphanie : à Surgères, des fèves pour les associations de la commune

dimanche 6 janvier 2019 à 12:41 Par Thomas Coignac, France Bleu La Rochelle et France Bleu

Au Palais des gourmandises, la boulangerie de Surgères, on va vendre, comme partout ailleurs, des galettes des rois pour l'Épiphanie, autour de ce dimanche 6 janvier. Mais ici, les fèves sont un peu particulières. Et permettent de faire de la publicité aux associations locales.

Le boulanger Christian Piet a commandé 2 400 fèves.
Le boulanger Christian Piet a commandé 2 400 fèves. © Radio France - Thomas Coignac

Surgères, France

Ce sont des petits disques en porcelaine, que vous trouverez cachés dans vos galettes, si vous allez au Palais des gourmandises (28 rue Audry de Puyravault) à Surgères. 2 400 fèves ont été commandées par le boulanger Christian Piet, avec la quasi-certitude d'être toutes écoulées, jusqu'à la fin janvier. 

Elles représentent dix associations surgèriennes et des alentours. Des clubs sportifs, surtout (judo, handball, tennis de table, natation, course  pied, cyclisme, football, rugby) mais aussi le Bass festival de Surgères, et Couleur Jade, une association qui lutte contre le cancer. 

Les dix fèves représentant les associations.  - Radio France
Les dix fèves représentant les associations. © Radio France - Thomas Coignac

C'est la troisième année, que la boulangerie se prête à ce jeu, qui arrange bien tout le monde. Du "gagnant-gagnant", comme disent toutes les parties. "Ça permet de faire parler des associations locales, explique Christian Piet. Et, en plus, elles dirigent leurs adhérents vers notre boulangerie, en espérant tomber sur leur fève". 

Gagnant-gagnant

Alors, il faut commencer à s'occuper de l'Épiphanie... dès le mois de février. C'est là que les associations transmettent leur logo à la boulangerie. C'est alors le boulanger qui s'occupe de fabriquer les maquettes, puis d'attendre le retour du fabricant. Le coût : 1 euro pièce la fève, alors que les moins chères, basiques, se vendent à 25 centimes. Un service que rend le boulanger, puisqu'il ne fait rien payer aux associations... qui lui rendent ce service en achetant ses produits parfois en grande quantité, comme le club de course à pied des mille-pattes, qui organisait sa traditionnelle galette pour ses adhérents, ce dimanche.

Le reportage de France Bleu La Rochelle

"On le fait pour trois raisons, explique Christophe Richetta, le président du club de rugby. D'abord, les galettes sont excellentes, il fut quand même le dire. Ensuite, ça fait parler de nos associations. Et en plus, c'est agréable de voir des commerçants investis dans les associations locales". 

Sont représentés le club de rugby, l'association Couleur Jade, et les deux co-présidentes des Mille-pattes, avec Christian Piet (de gauche à droite). - Radio France
Sont représentés le club de rugby, l'association Couleur Jade, et les deux co-présidentes des Mille-pattes, avec Christian Piet (de gauche à droite). © Radio France - Thomas Coignac

Et puis, si vous trouvez dans le gâteau la fève que vous voulez, la boulangerie vous la fournit avec une aiguille (qui, on vous rassure, n'est pas dans la galette). Histoire de la porter fièrement en pin's sur la veste.