Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Épiphanie : des boulangers loirétains reversent au Secours Populaire un euro par galette vendue

samedi 6 janvier 2018 à 6:51 Par Fanny Bouvard, France Bleu Orléans

Trois boulangeries du Loiret participent à l'opération "Galette solidaire" du Secours Populaire. A Saint-Denis-en-Val, plus de 1.000 euros pourraient être récoltés.

Damien et Christelle Delphin dans leur boulangerie de Saint-Denis-en-Val.
Damien et Christelle Delphin dans leur boulangerie de Saint-Denis-en-Val. © Radio France - Fanny Bouvard

Saint-Denis-en-Val, France

"La galette, pour nous, c'est le partage! L'occasion de faire un beau geste". Christelle Delhpin résume très bien le choix qu'elle a fait cette année avec son mari, Damien. En participant à l'opération "Galette Solidaire" avec le Secours Populaire, non seulement ces artisans de Saint-Denis-en-Val cachent de fèves à effigie de l'association dans leur frangipane mais surtout, ils font un don d'un euro pour chaque achat. 

Les fèves du Secours populaire. - Radio France
Les fèves du Secours populaire. © Radio France - Fanny Bouvard

L'an dernier, le couple avait déjà reversé une partie de leur recette. "Nous avions donné à trois associations locales, expliquent Christelle, tout sourire. Il n'était pas question de s'arrêter et quand notre fournisseur de fèves nous a parlé de l'opération du Secours Populaire, on a dit 'oui'!". Dans le laboratoire, c'est l'effervescence. Damien et ses pâtissiers s'activent. "Le week-end de l'épiphanie, c'est au moins 300 galettes par jour! explique-t-il. Alors à la fin du mois de janvier, ça fera une belle somme pour l'association." Il espère 1.000 euros au moins.

"Nous n'avons rien inventé, la part du pauvre a toujours existé. On ne fait que maintenir la tradition !" Christelle Delphin.

Et pour autant, le prix n'a pas été augmenté. "Ça aurait été un contresens", s'emporte Christelle. D'ailleurs malgré l'augmentation du prix du beurre, pas question de mettre de la margarine dans la galette. "C'est le goût qui séduit les clients et les fait revenir!".

Damien Delphin et Frédéric, pâtissier, préparent les galettes. - Radio France
Damien Delphin et Frédéric, pâtissier, préparent les galettes. © Radio France - Fanny Bouvard

Deux autres boulangeries du Loiret participent à l'opération : "L'atelier du pain" à Bou et "A la renommée" à Pithiviers.