Insolite

Escalader le Mont-Blanc de votre canapé, c'est possible grâce à Google

Par Nicolas Peronnet, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu jeudi 21 janvier 2016 à 17:17

La vue (époustouflante) une fois arrivé au sommet !
La vue (époustouflante) une fois arrivé au sommet ! - © Google Maps/Capture d'écran

Le géant américain Google propose depuis ce jeudi de se lancer virtuellement dans l'ascension du Mont Blanc, en compagnie d'alpinistes chevronnés. Une série de clichés réalisés sur plus de 2.000 mètres permettent une immersion grandeur nature à 360 degrés. On vous emmène.

Comme si vous y étiez. En quelques clics, vous pouvez désormais, grâce aux technologies de Google, vous lancer dans l'ascension du toit de l'Europe, sans prendre de risques et en restant au chaud devant votre ordinateur ou votre smartphone. Dans les neiges éternelles des 100 derniers mètres, à 4.810 mètres d'altitude, l'ascension se fait même en vidéo à 360 degrés.

Le Mont-Blanc pour les fainéants

Le dispositif Street View de Google, utilisé d'habitude pour photographier les rues des villes, a été installé sur le sac à dos d'un alpiniste pour enregistrer l'ascension. Les lieux stratégiques de l'ascension, comme le nid d'Aigle ou le refuge du goûter, s'offrent désormais à tous en vision panoramique.

>>> Cliquez ici pour accéder à l'ascension virtuelle 

"On est vraiment dedans", le maire de Saint-Gervais

Jean-Marc Peillex, le maire de Saint-Gervais, s'avoue "bluffé" par le résultat : "On est vraiment dedans. Ce qui est exceptionnel, c'est que l'on se met un peu dans le peau du sportif qui le fait. Cela permet à des gens de faire le Mont-Blanc de façon virtuelle, alors qu'ils ne pourront jamais le faire de façon physique, c'est grisant. Il faut malgré tout vite revenir à la réalité, le sommet du Mont -lanc c'est un vrai dépassement de soi".

ECOUTEZ le maire de Saint Gervais Jean Marc Peillex

Des alpinistes de renom

Google propose aussi des séquences avec des experts, qui proposent de découvrir le Mont Blanc autrement : le spécialiste de course en montagne Kilian Jornet, les skieurs Candide Thovex et Laëtitia Roux, ainsi que les alpinistes Ueli Steck, Patrick Gabarrou et Catherine Destivelle.

Le site Treks de Google permettait déjà de grimper jusqu'à un des camps de base de l'Everest, au sommet du mont Fuji au Japon ou d'une impressionnante paroi dans le parc américain du Yosemite.

▼ L’ascension virtuelle du Mont-Blanc vécue pour la 1ère fois grâce à Google ▼