Insolite

Et si on vous offrait des... chrysanthèmes?

Par Florence Gotschaux, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 31 octobre 2016 à 5:38

Les chrysanthèmes, fleurs mal aimées, mais (ou parce que) stars de la Toussaint
Les chrysanthèmes, fleurs mal aimées, mais (ou parce que) stars de la Toussaint © Radio France - Florence Gotschaux

La plante va fleurir les tombes cette année encore à la Toussaint. Une tradition qui limite le chrysanthème à cette seule et unique fonction. Mais pourquoi ne pas en planter dans votre jardin?

Vous avez peut-être prévu de vous rendre au cimetière à l'occasion de la fête des Morts, pour fleurir les tombes de vos proches. Et vous avez choisi.... des chrysanthèmes bien sûr! La "fleur tombale" par excellence. Mais c'est un peut-être un peu vite résumé.

Le chrysanthème, fleur star des cimetières

Les Chrysanthèmes... stars de la Toussaint ! Un "titre" qui ne rend pas vraiment justice à cette plante et dont se passerait sans doute bien le chrysanthème et ses défenseurs.

Le chrysanthème n'a pas la cote, ailleurs que dans les cimetières

Il existe en vérité des centaines de variétés de chrysanthèmes, aux couleurs chaudes, voire vives. Mais quand on demande à quelques Drômois ce que la plante leur évoque, les réactions sont parfois épidermiques.

Un mauvais procès, d'autant qu'étymologiquement, le mot "chrysanthème" signifie "Fleur d'or". Mais dans notre culture, cette plante est irrémédiablement associée au cimetière et à la fête des Morts. Le chrysanthème pâtit du symbole... et de sa période de floraison ! Il fait partie des rares plantes en fleurs pour la Toussaint, d'où son usage pour orner les tombes.

Le chrysanthème, synonyme de mort et de cimetière, malgré ses couleurs gaies - Radio France
Le chrysanthème, synonyme de mort et de cimetière, malgré ses couleurs gaies © Radio France - Florence Gotschaux

Mais Ludovic Bernard, le responsable du magasin Gamm Vert de Saint-Péray, à côté de Valence, rappelle que le chrysanthème est une marguerite, qui a toute sa place dans un massif ou un jardin. Une marguerite d'automne. C'est d'ailleurs ainsi qu'il est nommé sur les étiquettes, dans la jardinerie, plusieurs semaines avant la Toussaint. Avant de changer de nom petit à petit pour redevenir un classique et traditionnel chrysanthème avant la fête des Morts.

Pourquoi donc ne pas planter chez soi cette plante vivace, après qu'elle a orné la tombe d'un proche ? Trop difficile de se débarrasser du symbole? Question de culture.
En Chine ou au Japon, le chrysanthème n'est en rien associé à la mort ou aux cimetières. Cette plante est un symbole de bonheur.

Partager sur :