Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Etienne et Monique : mariés grâce à l'exil des Mosellans

-
Par , France Bleu La Rochelle

C'était il y a exactement 80 ans. 85 000 Mosellans étaient exilés vers la Charente entre le 4 et le 17 septembre 1939. Parmi eux le père d'Etienne. Il y a rencontré un ami Charentais qui avait une fille Monique. Aujourd'hui Etienne et Monique sont mariés depuis presque 50 ans.

En 1939, 85 000 Mosellans sont exilés comme le père d'Etienne pour fuir le front alsacien.
En 1939, 85 000 Mosellans sont exilés comme le père d'Etienne pour fuir le front alsacien. © Maxppp - Image d'illustration

Charente, France

"S'il n'y avait pas eu l'exil, je ne l'aurais jamais connu. Je ne serais jamais allée me promener en Moselle." Monique le sait, raconter son histoire et celle de son mari Etienne, c'est d'abord raconter celle de leurs pères respectifs.  Le père d'Etienne est Mosellan, il fait partie des 85 000 exilés en Charente entre le 4 et le 17 septembre 1939.  Celui de Monique est Charentais.  Pendant l'exil tous les deux travaillent dans la même ferme et deviennent amis.  Et puis la guerre prend fin, l'exil aussi et le père d'Etienne rentre chez lui en Moselle.  Jusqu'à ce jour où le père d'Etienne prend une décision "Mon père a dit à ma mère _'je vais en Charente retrouver mon ami'"_. Et il l'a retrouvé, "par hasard à la foire aux bestiaux de Barbezieux"

Première rencontre en Moselle

Quelques temps plus tard, c'est le père de Monique qui se rend en Moselle, accompagné de sa fille. C'est là que commence vraiment l'histoire d'Etienne et Monique, tous deux adolescents. "On avait quinze ans" rit Etienne. _"Mais on ne se fréquentait pas comme maintenant, ajoute Monique, o__n avait des affinités et puis c'est tout."_Etienne repart alors avec Monique et sa famille en Charente où il reste un mois avant de rentrer en Moselle. Les deux amoureux ne se reverront que... deux ans plus tard, en Charente.

Plusieurs années en Charente

A l'âge du bac, Monique a un grave accident qui la laisse paraplégique. Depuis son lit d'hôpital, elle contacte Etienne : _"je lui ai écrit si tu veux venir me voir viens et il m'a répondu 'il faut que je passe mon bac'". Une réponse qui ne plaît pas à Monique "je lui ait dit 'tu peux rester où tu es' parce que j'ai pensé si ça ne tient qu'à son bac c'est qu'il ne m'aime pas"_.  Mais une fois son diplôme en poche, Etienne est venu. Il a même fait son service militaire à Mont-de-Marsan pour être plus près de Monique

Une vie en Moselle

Impossible pour Etienne de rester en Charente : "j'avais un boulot là-haut (en Moselle Ndlr) alors je lui ai dit si tu veux on s'installe là-haut". Et ils se sont installés en Moselle. Ils s'y sont mariés en 1970, y ont passé quarante ans et élevé trois enfants dans la maison de la grand-mère d'Etienne. 

Une retraite en Charente

C'était il y a 11 ans mais Monique s'en souvient parfaitement. "On était à table avec nos trois enfants et mon mari a dit 'j'ai une très bonne nouvelle, on part vivre en Charente' je n'en revenais pas. J'y pensais mais je ne lui aurais pas demandé de quitter sa Moselle natale." Direction Barbezieux pour le couple, là tout a commencé par la rencontre de leurs pères à cause de l'exil.  Ils sont bientôt suivis par deux de leurs enfants qui vivent désormais en Charente. Et c'est à Barbezieux qu'Etienne et Monique fêteront, l'année prochaine, leurs 50 ans de mariage.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu