Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

EXCLU - Témoignage de la Lozérienne qui avait inventé son enlèvement pour retrouver son amant

mercredi 8 novembre 2017 à 17:10 Par Isabelle Lassalle et Saïd Makhloufi, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

Ce jeudi matin, la Lozérienne de 25 ans qui avait inventé son enlèvement pour retrouver son amant comparaît devant le tribunal correctionnel de Mende. Témoignage exclusif à la veille du procès.

Une cinquantaine d’hommes avaient été mobilisés, secondés d’un hélicoptère.
Une cinquantaine d’hommes avaient été mobilisés, secondés d’un hélicoptère. © Maxppp -

Mende, France

En juillet dernier, la jeune femme de 25 ans avait fait croire aux autorités qu’elle avait été enlevée et séquestrée pour passer du temps avec son amant… un homme politique. Elle est convoquée ce jeudi 9 novembre devant le tribunal correctionnel de Mende pour répondre de cette dénonciation mensongère.

Quatre protagonistes au cœur d’une folle histoire

Au centre de l’histoire, une jeune Lozérienne de 25 ans. Autour, il y a le mari… l’amant numéro un… et l’amant numéro 2. Le 22 juillet dernier, la jeune femme envoie un sms à son premier amant. Elle indique qu’elle vient d’être enlevée et qu’elle est ligotée dans le coffre d'une BMW noire.

L’amant numéro 1 prévient la gendarmerie. Une cinquantaine d’hommes sont mobilisés, secondés d’un hélicoptère dans leur recherche. La jeune femme réapparaît le lendemain, à Saint-Chély-D’apcher. Elle raconte que ses ravisseurs ont finalement décidé de la relâcher. Le calme apparent de la jeune femme sème le doute.

Un enlèvement inventé pour retrouver son amant

Les gendarmes l’interrogent et lors de sa garde à vue, sa version n’est pas très cohérente. Elle finit par tout avouer, il n'y a pas eu de tentative d’enlèvement, elle a tout inventé pour retrouver son deuxième amant.

L’homme n’est pas un inconnu, impliqué en politique et candidat malheureux aux dernières législatives en Lozère. De son côté, le mari découvre l’histoire par les gendarmes, lors d’une perquisition à son domicile. Le couple est séparé depuis quelques mois et il est sans nouvelle d’elle depuis un moment.

Depuis quatre mois, la jeune femme vit recluse, chez ses parents en attendant le procès. Elle évite le contact avec les gens. Dépassée par les événements, elle est incapable d'expliquer pour elle a menti, mais elle regrette.

« J’ai été complètement dépassée par les événements. […] Je regrette d’avoir menti à tout le monde. »