Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Faire un tour de Normandie en courant : l'incroyable défi du traileur Erik Clavery

Erik Clavery s'attaque à un challenge de taille. Le traileur manchois va tenter de faire le tour d'une partie de la Normandie par le GR223, le long de la côte. Le champion du monde de trail s'élance de Honfleur dans le Calvados, ce mercredi 24 juin.

Le Manchois Erik Clavery lors de sa tentative de 24h sur piste à Nantes
Le Manchois Erik Clavery lors de sa tentative de 24h sur piste à Nantes © Maxppp - STADION-ACTU

Retour aux sources pour Erik Clavery. Le traileur manchois, va faire le tour d'une partie de la Normandie en courant. Cet enfant de Coutances, champion du monde de trail en 2011, part ce jeudi 24 juin de Honfleur et arrivera au Mont-Saint-Michel le lundi 28 juin. L'amateur de défis hors normes prévoit de faire 670 kilomètres en passant par le GR 223, le long de la côte. Son objectif est de boucler ce tour en un peu plus de quatre jours.

Un traileur sur ses terres

"Ça me tenait à cœur de courir dans ma région natale. Ma volonté est aussi de faire découvrir le patrimoine manchois", explique Erik Clavery. Le traileur va en effet passer par la côte du Calvados mais aussi par les plages du débarquement, la Hague, la Côtes des Isles avant d'arriver au Mont-Saint-Michel. "Il y a pire comme ligne d'arrivée", plaisante le coureur. Mais le parcours n'est pas pour autant une promenade de santé et est plus difficile qu'il en a l'air. "Quand on parle de trail on pense très rapidement à la montagne. Mais la difficulté sur le GR223 c'est le sable qui constitue un terrain très instable", explique-t-il, d'autant qu'il dormira par tranche d'une heure, pas plus. 

Des vidéos sur les réseaux sociaux

Alors pour en faire profiter le plus grand nombre de cette aventure, il partage des vidéos de son parcours sur sa page Facebook. Il est également possible de suivre son avancée en temps réel sur son site internet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess