Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fête des pères : "Mon papa était mon pilier, je me suis fait tatouer son visage sur le dos"

C'est quoi pour vous un papa ? Pour Orianna, c'était "le premier homme de sa vie". Quelques mois après la mort de son père, cette trentenaire bretonne a décidé de se faire tatouer son visage sur le dos. On vous raconte cette histoire émouvante.

Le tatoueur a mis 9h pour reproduire la photo du père d'Orianna sur son dos
Le tatoueur a mis 9h pour reproduire la photo du père d'Orianna sur son dos - DR

"C'était mon pilier, le premier homme de ma vie. Aujourd'hui encore, ma gorge se serre lorsque je parle de lui. Il est présent tout le temps et il me manque beaucoup." Orianna Le Gall, 34 ans, perd son père, Jean-Claude, il y a trois ans, "emporté par ses démons, la cigarette, les soirées… "

Orianna Le Gall
Orianna Le Gall © Radio France - Johan Moison

Un papa routier connu comme le loup blanc

Jean-Claude était routier. "Quand j’étais toute petite, je donnais des coups de pied dans son sac de voyage parce que je n’avais pas envie qu’il parte. Plus tard, il m’emmenait avec lui dans son camion. On allait à Lyon. J’étais la fille à son papa." Jean-Claude était "connu comme le loup blanc". Un homme "toujours très pomponné avec le peigne dans la poche pour se peigner la moustache et les cheveux". Dur au mal aussi. Même à la fin, sur son lit d’hôpital, "il me disait, ça va aller".

9h de travail pour le tatoueur

Quelques mois après la mort de son père, Orianna décide de se faire tatouer le visage de son papa sur le dos, "pour qu’il soit tout le temps avec moi". "J’ai choisi une photo prise il y a près de 20 ans. Il est avec sa cigarette, son regard souriant, c’est tellement lui". 

La photo à partir de laquelle le tatoueur a travaillé
La photo à partir de laquelle le tatoueur a travaillé - DR

Le tatoueur, basé à Sarzeau dans le Morbihan, a travaillé "pendant 9h, non-stop" pour reproduire l’image sur l’omoplate gauche d’Orianna. "Aujourd’hui, dans la salle de bain, je me retourne, je le vois. L’été arrive, avec les petits débardeurs, je vais le voir. _Mon père est toujours là, présent avec moi_". "Même avec mon mari, c’était un peu son deuxième papa, on pense souvent à lui. On rit aussi quand on lui présente un briquet à sa cigarette." 

ECOUTEZ - Un papa routier tatoué sur le dos. Un reportage de Johan Moison

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu